Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
TOUT CE QUE JE SUIS - Un roman d'Anna FUNDER :

Evoquer la résistance , c'est inévitablement se représenter tous ces hommes et femmes combattant dans la clandestinité pour se libérer du joug de l'ennemi. Mais pensons-nous les uns les autres à ces jeunes allemands qui ont eu la force et le courage de combattre le régime nazi de leur pays? Alors que certains étaient ignorants, aveuglés ou simplement tétanisés par la peur et suivaient les directives données , d'autres étaient  mués par une force qui les obligeait à refuser  et les poussait à agir.

Ce livre se veut un roman mais il est avant tout inspiré d'une histoire vraie. Il nous interroge donc forcément sur  cette part de réalité que l'on décèle au fil des pages.

La parole est alternativement donnée à Ernst et à Ruth tout au long de ce roman. Ils vont, au terme de leur vie, dévoiler progressivement ce que fut leur existence en compagnie de deux autres protagonistes, Dora et Hans.

 Ruth et Dora sont cousines , elles rencontrent Hans et Ernst et ce quatuor  de jeunes berlinois  partagent des moments chaleureux et insouciants. L'arrivée d'Hitler au pouvoir va profondément marquer et bouleverser leur destinée. Obligés de fuir en Angleterre pour se protéger , ils n'auront de cesse d'œuvrer pour dénoncer les exactions, les atrocités de ce régime et alerter le monde. Toutefois les risques d'être dénoncés et arrêtés sont quotidiens. Ils se savent désormais traqués et doivent redoubler de prudence et de discrétion. Ruth, l'épouse d'Hans, se sent protégée par ce mari avenant , Dora plus volage mais éprise et admirative d'Ernst retrouve toujours un peu de réconfort auprès de lui.  Il  leur faut effectivement aux uns et aux autres beaucoup de courage et d'énergie pour défendre,  protéger ou aider des compatriotes en difficulté.

"La peur est le fondement psychologique de la dictature, le dictateur sait bien que celui qui a vaincu la peur échappe à son emprise et constitue son unique et véritable ennemi" est une de ces phrases écrites dans laquelle ils vont puiser la force nécessaire pour continuer leur combat.

Malheureusement dans la vie comme dans les romans, le déroulement de l'histoire n'est pas toujours aussi moral que souhaité. Même les plus nobles causes peuvent être bafouées et les ennemis prennent un autre visage. Si les relations entre ces quatre jeunes gens sont parfois tendues, elles semblent être la résultante de caractères forts et imposants. Mais la traitrise avec ses conséquences cauchemardesques va s'infiltrer insidieusement. Qui, pour sauver sa vie, n'hésitera pas à  renoncer à ses idéaux et à sacrifier des supposés amis ? 

SYLVIE LAVAINE  (2014)

 © Culture-Chronique --                                                

  Le classement Romans CULTURE CHRONIQUE 

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

- -  S'inscrire à la Newletter 

--  Le groupe Facebook CULTURE CHRONIQUE

--  La communauté Facebook CULTURE CHRONIQUE 

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :