Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
SIAMOISES Un roman de CANESI & RAHMARI :

Curieux ce roman de Canesi  & Rahmari, curieux et trouble mais très réussi en vérité.  Le roman de deux soeurs, Sophie et Marie, que des circonstances tragiques vont rapprocher : la disparition de leur père.  Roman siamois écrit à quatre mains, roman du deuil et de l’enfance  massacrée par la mort, roman du dévoilement progressif d’une réalité avec laquelle il faudra faire sa vie. Où les adultes sont aussi inconsistants face à la dureté du monde que de pâles fantômes, où les évènements brisent les êtres contre les murs ou les précipitent dans l’abîme, où il faut choisir entre la vie ou la mort pour connaître la vérité que délivre l’existence.

« La mort de papa m'éloigna de maman.
Je supportais mal son amour des fleurs ordonnées, des allées sages, des arbres taillés, des mauvaises herbes arrachées.
Pourquoi mauvaises, maman ? Si l'ortie et la rose sont de nature divine, pourquoi l'une serait-elle meilleure que l'autre ?
J'aimais les herbes folles qui raillaient la vanité des jardins à la française, les herbes filles des vents rebelles, ivraie dans la froide beauté humaine. Maman détestait les jardins à l'anglaise, la profusion maladive, les mélanges d'espèces et de couleurs. Rien de plus beau, pour elle, qu'un jardin vert ou blanc. Monochrome, sans surprise.
Enfant, indifférente à leurs piqûres, je rêvais de bosquets d'orties blanches et ciguës, de brassées de chardons violets piquetées de bourraches bleues, de bouquets de pissenlits ébouriffés à la moindre brise, de ma chevelure couverte de leurs graines fragiles et vaporeuses, infimes parachutes de vie. »

Les lignes d’encre  des deux auteurs se croisent, s’entremêlent, unies par la poésie des descriptions qui prennent parfois des accents shakespearien.  C’est un drame qui se noue dans le cœur du texte car  ce dernier va se transformer au fil des phrases en un thriller psychologique où les faux semblants  sont autant de chausses trappes qui entraînent le lecteur vers les profondeurs de la psychologie humaine.

Un curieux roman en vérité où deux cités de chaque côté de la Méditerranée peuvent être aussi deux sœurs siamoises.  Récit étonnant où tout ne finit jamais par rentrer dans l’ordre mais où les êtres peuvent entrer dans la lumière. 

APPOLINE SEGRAN  (2014)

 © Culture-Chronique --                                                

  Le classement Romans CULTURE CHRONIQUE 

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

- -  S'inscrire à la Newletter 

--  Le groupe Facebook CULTURE CHRONIQUE

--  La communauté Facebook CULTURE CHRONIQUE 

 

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :