Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
DICTIONNAIRE INSOLITE DE CUBA de William NAVARRETE :

 Les éditions Cosmopole  nous proposent un sympathique petit Dictionnaire insolite de Cuba  élaboré par le talentueux et tout à fait cubain William Navarrete auteur de l’excellent roman La danse des millions publié à la Cosmopolite.  Navarrete parvient en quelques dizaines de définitions à retracer l’histoire de cette île singulière gorgée de soleil, de violence et de poésie. Cuba a connu la civilisation pré-colombienne, la colonisation, la corruption du pouvoir, le communisme mais l’île continue à fasciner. William Navarrete pointe bien des raisons d’être passionné  par ce pays. 

   Ainsi apprend-on que les fulas sont à Cuba les dollars américains, expression qui date des années 80 quand l’île s’ouvrit au tourisme occidental.   Où l’on découvre qu’il existe un mausolée dédié à Ernesto Guevara à Santa Clara au centre du pays car en 1997 Fidel Castro avait fait rapatrier les restes du Che après vérification ADN.  Où nous apprenons que le Boniatillo est un dessert typique de la campagne cubaine, c’est une crème de patates douces et de farine à laquelle on ajoute de la vanille, des bâtons de cannelle, du sucre, des zestes de citron et des écorces d’orange. Ernest Hemingway  y goûta certainement  lui qui y vécut de 1941 à 1959 avec sa troisième épouse Martha Gelhorn, après un premier séjour dans les années 30.  Le retour aux Etats-Unis  ne lui porta guère chance puisqu’il se suicida deux ans plus tard à Ketchum dans l’Idaho.

   Navarrete a su équilibrer narration et développement informatif autour de définitions qui transforment ce dictionnaire en récit passionnant. Les lieux et les personnages se succèdent sur un rythme qui n’est pas seulement alphabétique. Navarrete a le goût du tempo, son écriture alerte éclaire les rives de  notre ignorance.  Lecture plaisante et instructive qui nous permet de croiser histoire, géographie, botanique, spécialité culinaire tout en nous fournissant une étonnante galerie de portraits où les petits détails ont toujours leur importance. Qui aurait en effet pensé que José Maria de Herredia était né à la Havane ?  Pas grand monde en vérité mais c’est tout le délice de ce type de lecture.  Alors vous pouvez commencer par Abakuás, Casino, Langouste ou  encore Rovenskaya, Magdalena mais commencez , il ne fait pas de doute que vous en saurez beaucoup plus au terme de votre lecture. 

  ARCHIBALD PLOOM  

 © Culture-Chronique --                                                

--  Le classement Romans CULTURE CHRONIQUE 

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--  S'inscrire à la Newletter 

 -- Le groupe Twitter CULTURE-CHRONIQUE

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :