Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
MONTGOMERY d'Antoine CAPET :

Il y a au château de Courances au sud de Paris un billard d’une tonne dont le socle est en ardoise et qui faisait partie du nécessaire qui accompagnait le général Montgomery lors de la campagne de France. Cette anecdote de plus sur ce personnage hors norme souligne qu’un homme de guerre ne cesse pas de vivre pour autant et qu’à force de faire la guerre il finit par ne plus la distinguer vraiment de son existence. 

La biographie d’Antoine Capet permet d’éclairer l’incroyable destin de ce personnage excentrique qui, comme De Gaulle, faillit disparaître lors de la première guerre mondiale et qui dût aux circonstances ce petit coup de pouce qui fit de lui le grand vainqueur d’El-Alamein et l’homme le plus décoré du Royaume Uni après Winston Churchill.

Montgomery écrivait au début de ses mémoires : “Je naquis à Londres le 17 novembre 1887, au presbytère de Saint Marc, près du stade de cricket de Kennington.” Fils d’un évèque anglican et d’une mère très autoritaire, Bernard Law Montgomery est un enfant solitaire et hautain au caractère déjà bien trempé qui choisit très tôt au collège la filière militaire . Il écrit sur cette époque : “Au moment où je quittai le collège, un principe très important venait de se faire jour dans mon esprit. C’était que la vie est un dur combat, et qu’un garçon doit être capable de faire face aux aléas et aux revers de l’existence. Il lui faut acquérir de nombreux attributs s’il veut y parvenir, et deux sont absolument essentiels : l’ardeur au travail et l’honnêteté sans faille.” 

Capet rapporte que la carrière de Montgomery basculera en juillet 1940 quand le général accueille Churchill dans son QG de bord de mer alors qu’il est censé assurer la défense d’une partie de la côte britannique. Anecdote amusante à propos du premier ministre qui demande ce que veut boire Montgomery : “je répondis : de l’eau. Cela le surprit. J’ajoutais que je ne buvais et ne fumais jamais, et que j’étais en forme à cent pour cent. Sur quoi il me répondit du tac au tac qu’il buvait et fumait toujours, et qu’il était à deux cents pour cent.” Une complicité va s’instaurer entre ces deux hommes si différents et qui va pousser Churchill à donner à Montgomery des responsabilités plus importantes.  Reste que Montgomery est un officier cassant qui ne se fait pas que des amis dans l’état major britannique.

   En 1941 il se retrouve à la tête de la 8ème armée en Egypte dont la mission est d’empêcher Allemands et Italiens de conquérir Proche et Moyen Orient ce qui ouvrirait la route de l’Inde et du sud de la Russie. C’est là que va se nouer l’affrontement avec Rommel qui fera la réputation de l’Anglais au dépens de l’Allemand lors de sa victoire à El-Alamein, et lui vaudra le grade de général d’armée et le rang de chevalier. Capet consacre un long chapitre à l’affrontement entre les deux frères ennemis dans les déserts d’Afrique du Nord. Affrontement d’égos et de stratégies…

   Reste que Montgomery ne connut pas que des succès, l’Italie, la Normandie, la Hollande, les Ardennes furent aussi des terres d’effroi et de larmes pour les troupes britanniques.  Montgomery pêcha parfois par orgueil et ses rapports avec Eisenhower furent souvent compliqués par les caractères complexes et autoritaires des deux hommes.

  Antoine Capet réussit avec ce Montgomery une solide biographie qui fait honneur à la collection “Maîtres de Guerre” chez Perrin. Il nous éclaire formidablement sur les années d’après guerre de Monty qui s’éteindra finalement le 24 mars 1976 et aura des funérailles nationales.  L’ouvrage est accompagné de documents iconographiques et de cartes qui permettent une mise en perspective qui facilite la lecture et la rend passionnante de bout en bout.  Pour tous ceux qui souhaitent découvrir qui était celui que tous les Anglais appellent Monty, l’ouvrage d’Antoine Capet est une magnifique occasion de faire cette rencontre. 

ARCHIBALD PLOOM  

 © Culture-Chronique --                                                

--  Le classement Romans CULTURE CHRONIQUE 

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--  S'inscrire à la Newletter 

--  Le groupe Facebook CULTURE CHRONIQUE

--  La communauté Facebook CULTURECHRONIQUE

 -- Le groupe Twitter CULTURE-CHRONIQUE 

 

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :