Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
CARNET 87 : OFFREZ DES LIVRES ! :

Etre lectrice c’est aimer recevoir et offrir des livres même si c’est chose moins aisée qu’il n’y paraît. L’heureuse bienfaitrice se trouve plongée dans des questionnements sans fin. Plusieurs cas de figure entravent l’élan initial  : le premier le plus facile à surmonter est d’oser offrir un livre à un non-lecteur.  Deux solutions surgissent : l’une radicale est  de supprimer l’énergumène de son carnet d’adresses, l’autre, plus bienveillante et stimulante, est de lui refiler, vite fait bien fait, le virus de la lecture. Si vous optez pour la deuxième proposition, investissez sur la durée pour dénicher le livre contaminateur. Tenter des coups tous azimuts, demander conseil aux libraires, aux bibliothécaires et garder le cap surtout si le lascar vous fait comprendre que décidément offrir un livre n’est pas un vrai cadeau. Laisser le temps faire son office et appâter le récalcitrant en lui dévoilant un peu de ce qui se cache sous les bonnes pages que vous lui apportez, histoire de lui mettre l’eau à la bouche. Et surtout laissez agir ! Les plaisirs immédiats sont rarement les plus forts. Sachez, pour vous consoler, qu’il est encore plus délicat de vouloir offrir un livre à un lecteur occasionnel, celui qui ne lit que pendant les vacances, pour se divertir, celui qui n’a donc pas encore fait de rencontre décisive et qui a désappris à lire. Il y a un vrai défi à motiver le lecteur du dimanche. On peut dans un premier  temps jouer la carte de la valeur sûre : une grande oeuvre, de celles qui ont fait leur preuve mais il faut accepter que le lecteur qui aime se divertir ait perdu le goût des choses qui résistent. Choisir une nouveauté, en lien avec les préoccupations du moment, reste la piste la plus sure pour ramener une brebis égarée. Vouloir offrir un livre à un lecteur mono maniaque est encore plus périlleux ! Les accros de BD, de polars, de SF sont de redoutables gloutons, non seulement ils lisent plus vite que leur ombre  mais sont à l’affût de la moindre parution. Vous aurez toujours un train de retard. Avec eux, l’effet surprise est à proscrire et le ticket échange obligatoire. D’ailleurs, ils ne vous en tiendront pas rigueur. Ils jubileront même de votre innocence et s’empresseront de courir chercher le numéro manquant à leur collection. Le dernier cas est le plus épineux de tous : offrir un livre à un véritable lecteur, qui fréquente poètes, romanciers, philosophes, historiens de tous les siècles et de tous les pays, atteint du virus depuis des années, possédant une bibliothèque qui déborde mais qui rend visite régulièrement aux librairies et bibliothèques à la recherche de la perle rare et n’imagine même pas ce que serait une vie sans livres. Là, le problème est immense. Comment oser offrir un livre à ce lecteur ? Vous passerez des heures devant les tables de livres à vous faire des noeuds dans la tête. Et pourtant quelle jubilation à l’idée de trouver le petit trésor qui fera naître sur le visage de cet ami un sourire surpris mais conquis ! Dans ce cas précis, les déconvenues sont à assumer avec bonne humeur et arrivent plus souvent que l’on ne croit. Vous offrez par exemple le livre qui vous est le plus cher, une oeuvre tout-à-fait méconnue mais lumineuse, qui a bouleversé votre vie de lectrice mais vous avez complètement oublié que vous avez déjà eu cette brillante idée l’an dernier pour la même personne. Vous serez vite pardonnée car le petit bijou littéraire reste un bijou même plusieurs fois partagé. Une autre fois, vous avez décidé d’offrir un livre qui vient de paraître d’un auteur estimé et vous ne pouvez imaginer que votre ami a eu la même idée de cadeau pour vous. Vous êtes quittes pour une lecture en duo. Le plus souvent hélas, vous aurez éclusé toutes les librairies et serez revenu bredouille. Décidez d’entamer un nouvel art des listes : établissez pour chacun de vos amis grands lecteurs une liste des livres que vous aimeriez leur offrir. A chacun sa liste ! Vous pourrez au moment de leur anniversaire, de Noël ou de toutes autres bonnes occasions leur présenter cette liste et leur demander de faire un choix. Façon de leur prouver que vous pensez à eux tous les jours et pas seulement à l’heure des cadeaux et que vous leur constituez, mine de rien, une bibliothèque virtuelle personnalisée qui dépasse de loin les suggestions des « vous aimerez aussi » d’Amazon. Offrir un livre, c’est donner des vies supplémentaires car selon Umberto Eco les lecteurs vivent plusieurs vies tandis que celui qui ne lit pas se contente d’une seule. Offrez autant de vies que de livres ! Imaginez vos amis entre les pages choisies, vivre par les mots, s’arrêter, rêver, s’endormir peut-être. Le temps de la lecture, ils vivront pleinement dans un autre temps, une autre tête, avec d’autres paroles. Et comme une récompense, le premier janvier 2015, un texto m’annonce qu’une amie débute ce premier jour de l’année virtuellement assise dans le métro de Tokyo à côté de Jacques Roubaud. Le petit livre cadeau Tokyo-infraordinaire teinte l’année nouvelle de pluie, de coccinelles, de Wc, Japanese style. Quoi de plus beau ? 

MARCELLINE ROUX 

marcelline2.roux@laposte.net-                                           -

---      Commander "Tokyo-infraordinaire"

--  Les carnets littéraires de Marcelline ROUX 

--  S'inscrire à la Newletter   

-- Le groupe Facebook CULTURE CHRONIQUE

--  La communauté Facebook CULTURECHRONIQUE  

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :