Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
LIGNES BRISÉES d'Harold COBERT :

Le thème des amours adolescentes n'a pas fini de nous intriguer. Maintes fois revisité, il suscite à chaque fois interrogations et compassions. Ces passions éphémères n'oublient pas de laisser sur certains des traces ineffaçables. En sera t-il autrement pour Gabriel et Salomé? Les premières pages ne laissent aucun doute au lecteur, ils ne seront pas exempts l'un et l'autre de ces troubles qui les accompagneront dans l'âge adulte. Mais pourquoi s'imaginer que ces amours maladroits et parfois impossibles auraient pu être les prémices d'un conte de fée? Comment ces rencontres furtives et intenses peuvent elles créer un mythe? Pendant combien de temps Gabriel et Salomé vont-ils continuer à vivre par procuration?

Gabriel est écrivain, le prix littéraire qui vient de lui être décerné est une véritable consécration. Il doit se rendre à Bruxelles pour promouvoir son roman. De son côté, Salomé est assistante parlementaire au parlement européen . L'occasion est trop belle, Bruxelles devient le lieu magique où ils vont pouvoir à nouveau se rencontrer. Entre eux deux, un simple livre pour les rapprocher . Quel est donc ce roman qui  propulse aujourd'hui Gabriel sur la scène des auteurs reconnus?

Dans son adolescence, Salomé rêvait de devenir danseuse professionnelle. Sa grâce, son élégance et ses heures de travail à la barre pour façonner son corps la conduiront presque naturellement à la Royal Ballet de Londres, loin de Gabriel. Le pas de deux qu'ils avaient amorcé s'est disloqué et l'étoile en devenir a filé vers d'autres horizons. Tout les rapprochait et les opposait. Et encore actuellement, comme deux aimants, ils s'attirent mais finissent tôt ou tard par se repousser.  C'est une danse infernale qu'ils mènent depuis longtemps, ils sont pris dans un tourbillon et  ne peuvent l'un et l'autre le quitter. Leur vie est rythmée comme une valse à plusieurs temps sans que l'un et l'autre accorde ses pas. "Notre histoire est sans fin parce qu'elle n'a pas d'avenir. Même si nous nous quittons aujourd'hui entre ces pages, nous ne cesserons jamais de nous aimer".

Harold Cobert ne manque pas de nous surprendre par l'originalité de ce roman au thème pourtant si banal. "Lignes brisées" se lit d'une traite, comme une danse qu'il est difficile d'interrompre, emporté par le mouvement, le charme et la délicatesse. 

SYLVIE LAVAINE

© Culture-Chronique --                                                

- -      Commander LIGNES BRISEES

- -       Découvrez les sélections de votre libraire

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--  S'inscrire à la Newletter

--  La communauté Facebook CULTURECHRONIQUE  

 

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :