Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
HISTOIRE DES TROIS REICH d’Henry BOGDAN :

Des Reich allemands l’histoire a surtout retenu le troisième de sinistre mémoire.  C’est malheureusement très réducteur.

Le Reich est un concept purement allemand qui se rattache à la tradition romaine de l’imperium romanum et à l’héritage carolagien. L’historien Henry Bogdam éclaire  à travers son “Histoire des trois Reich” la synthèse de cette double origine, menée à bien par la papauté avec le sacre impérial du roi de Germanie Otton le grand en 962. L’Allemagne devint progressivement le centre de ce Reich en gestation face à une papauté affaiblie par son exil à Avignon mais prétendant toujours à un rôle dirigeant dans le monde occidental et à la supériorité du Sacerdoce sur le glaive. Ce premier Reich trouvera sa réalisation avec le saint empire germanique qui durera presque mille ans puisqu’il s’achévera en 1806.

   Soixante cinq ans ans plus tard, Bismarck et Guillaume Ier vont rétablir un Deutsches Reich qui va perdre ses dimensions chretienne et romaine pour se focaliser sur sa germanité à travers la Maison Hohenzollern. Ce second Reich sera englouti par la défaite alemande en 1918.  Hitler réinvestira la notion de grand Reich allemand pour tenir compte du rattachement de L’Autriche et de la Bohème-Moravie au sein du troisième du nom.

   Henri Bogdan explique que le mot Reich possède une origine très ancienne. On trouve en sanscrit la forme rajan, ainsi que dans les vieux parlers indo-européens, avec le sens de roi ou de. Par la suite dans les idiomes du moyen et du vieil allemand (Hochdeutsch) il existe sous la forme rîche ou rîhke, comme dans l’ancien gothique et les langues anglo-saxonnes des VIe et VIIe siècles sous les formes respectives reiki et rivce, avec pour sens premier “territoire conquis”, “royaume”, “souveraineté”. Par le jeu des dérivations, ces vocables ont désignés le rîk, le souverain, apparenté au vieil irlandais rig signifiant “roi”, syllabe que l’on retrouve dans certains prénoms comme Friedrich (Fréderic) ou Heinrich (Henri) où l’on retrouve la vieille racine indo-européenne qui signifie “diriger, “régner”. 

  Dans l’allemand du haut Moyen Age, le vocable Reich désigne à la fois le territoire conquis et l’autorité qui s’exerce sur ce territoire, en vérité le souverain, qu’il s’agisse d’un roi ou simplement d’un chef militaire.  Reich serait donc l’équivalent du latin impérium, tel que l’utilisait dans leurs écrits les clercs du Moyen Age.  En français, il est traduit dans un terme aussi vague et imprécis qu’empire

   En allemand le mot Reich n’est pas lié à un régime politique qui serait dirigé par un empereur (Kaiser) qui possède le terme spécifique de Kaiserreich. Le vocable désigne donc à la fois un cadre territorial aux limites parfois floues, mais issu à l’origine d’une conquête, et le pouvoir politique qui s’exerce sur lui, quelle que soit la forme de ce pouvoir.

   Même si aujourd’hui le Reich allemand appartient au passé en raison surtout des conséquences catastrophiques du IIIe Reich on ne peut nier que cette idée a profondément marqué non seulement la politique mais aussi la vie courante des allemands jusqu’en 1945.

  L’historien insiste sur le fait que l’allemand de base était viscéralement attaché à sa petite patrie locale, son village ou sa ville. Mais la fréquence du mot Reich dans la vie quotidienne souligne qu’il se sentait aussi faire partie intégrante d’un ensemble politico-culture qui le transcendait sans pour autant l’écraser. “Pour l’Allemand moyen, le Reich à l’exception de l’époque du nazisme représentait une autorité lointaine, donc peu contraignante, même protectrice, face aux éventuels abus des pouvoirs locaux.”

   Aujourd’hui l’Allemagne est devenue une république démocratique et parlementaire. La doctrine de l’Etat allemand rejette le Reich comme un concept appartenant définitivement au passé mais il appartient à l’histoire de l’Allemagne et de l’Europe.  L’ouvrage d’Henri Bogdan permet de faire le point sur la dimension historique de ce concept multiforme. Une lecture indispensable pour tous ceux qui cherchent à mieux comprendre les origines de l’Allemagne contemporaine.

BERTRAND JULLIEN

© Culture-Chronique --                                                

- -      Commander HISTOIRE DES TROIS REICH

- -       Découvrez les sélections de votre libraire

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--  S'inscrire à la Newletter

--  La communauté Facebook CULTURECHRONIQUE   

 

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE

 

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :