Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
LE MOUTON DE LA PLACE DES VOSGES de Catherine SIGURET :

Rejouissant roman que “Le mouton de la plage des Vosges” de Catherine Siguret qui tente de résoudre une équation impossible avec beaucoup d’humour : Comment  vivre avec un mouton dans le très chic quartier de la place des Vosges ?

   Son héroïne cultive un amour immodéré pour les ovins depuis l’enfance au point qu’elle va décider d’adopter un joli petit mouton corse. La bête rentre à Paris avec elle et s’installe dans son appartement de la place des Vosges. Bizarrement ses sept copriétaires n’apprécient pas.   “A quoi ça sert un mouton ?” demandent-ils   “A rien !” répond la propriétaire de l’appartement et du mouton. À question idiote réponse précise.  Puisque certaines familles très huppées élèves des poules sur leurs balcons haussmanniens pourquoi  n’aurait-elle pas le droit de donner l’hospitalité à un quadrupède laineux ?  Après tout quant on est célibataire on fait ce qu’on veut de son intérieur et puis comme l’héroïne le mentionne avec beaucoup d’acuité : “Ce sont un peu toujours les mêmes au sein d’une copropriété, vous aurez noté, qui accumulent à la fois les problèmes, les plaintes, les doléances, les questions et elles concernent rarement les aspects positifs de la communauté…” 

   Où l’amour immodéré d’une femme pour la race ovine va déclencher dans son immeuble un petit soulèvement réactionnaire qui se fera au cri de “Decime moi un mouton !” 

Si la thématique du roman peut paraître surprenante au premier abord force est de reconnaître que le traitement littéraire que nous propose l’auteur vous fera rire et sourire et vous laissera sur une impression de franche gaieté ce qui n’est pas si commun avec la littérature française contemporaine.

   Catherine Siguret est écrivain et parisienne et elle sait croquer ses contemporains avec une délicieuse férocité.  Les portraits qui se succèdent conjuguent l’humour d’un Alphonse Allais et des pointes qu’un Voltaire n’aurait pas reniées.  On aime voir le conformisme ainsi battu en brêche, la dimension loufoque permettant surtout à l’esprit caustique de Catherine Siguret de se déployer.  Un roman inclassable, follement drôle, mais qui sera peu goûté place des Vosges !

ARCHIBALD PLOOM

© Culture-Chronique --                                                

- -      Commander LE MOUTON DE LA PLAGE DES VOSGES

- -       Découvrez les sélections de votre libraire

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--  S'inscrire à la Newletter

--  La communauté Facebook CULTURECHRONIQUE  

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :