Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
SEANCE 2 : PARLER DANS SA TETE :

Je peste, je suis arrivée en retard.

 

Il vous reste un quart d’heure, a-t-elle annoncé avec un sourire benêt.

Je lui en veux, plus facile que de m’en vouloir.

Je n’habite pas Paris, mais la banlieue, j’ai envie de lui crier !

Et je m’évertue pour ne pas dire que je m’obstine à continuer à vouloir faire les 50 Kms qui me séparent d’elle en voiture.

Les embouteillages, ça a du bon, c’est comme le repassage, l’esprit peut vagabonder tranquillement, avec le risque de brûler un pull ou d’emboutir la voiture de devant.

Qu’importe, sur le chemin je lui parle, dommage qu’elle n’entende pas, je devrais lui enregistrer une cassette pendant le trajet.

Neuf fois sur dix quand j’arrive, j’ai fini, entre une heure, une heure et demie de bouchon, j’ai le temps d’en dire des choses.

Je parle dans ma tête.

Ça m’arrive fréquemment.

Surtout pour les disputes de couple.

Je reste la bouche fermée, tandis qu’en haut, ça fuse.

C’est mon côté escargot, tortue, carpe ou plante verte.

Une vraie maladie.

Et puis le déverrouillage se fait d’un coup sans crier gare et là je déverse un flot de rancœur, un bien mouliné, qui a tourné en boucle à l’étage supérieur et qui n’est plus toujours approprié.

Je venais lui parler du couple.

La sensation de colère provoquée par le retard, elle peut servir, si je la fais glisser sur le couple.

À quoi bon être deux, si on est seul face à sa vie ?

Je lance comme un pavé dans la mare ma phrase.

Je n’attends pas de réponse.

Et j’entends un plus un ça fait trois, vous, lui et votre couple.

Je vais rebondir.

Elle vient de me donner un trampoline.

Je vais pour m’élancer.

Et je retombe au sol.

D’un mot, elle a retiré le matelas en disant :

«- C’est l’heure. »

Généreuse aujourd’hui elle me donne du grain à moudre.

J’enclenche le moteur de la Mini.

J’ai le chemin du retour pour méditer.

Et roule ma poule.

ALICIA RAHO (2011)

 Lire la séance 3

 Texte tiré de "Monologue avec mon Psy©"

-                                                                                          -

 Le Facebook d'Alicia RAHO 

-                                                                                          -

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter    

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :