Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
TOUTE LA LUMIERE QUE NOUS NE POUVONS VOIR d'Anthony DOERR :

 Le roman d’Anthony Doerr a été un véritable phénomène aux Etats Unis, son impact auprès du public et de la critique en a fait un succès qui lui a finalement valu le prix Pulitzer. Le plus étrange tient sans doute au fait que l’action ne se déroule ni à New York, ni à San Francisco, ni dans aucune ville d’Amérique du Nord mais à Saint Malo au moment où les alliés s’apprêtent à pilonner la ville. Des évènement d’une violence inouie don’t Philipp Beck donne un aperçu tragique : “ En août 44, la cité fortifiée de Saint-Malo, fleuron de la Côte d’Emeraude en Bretagne, fut presque entièrement anéantie par les flammes… sur les 865 bâtments intra-muros, il n’en restait que 182 et tous étaient plus ou moins endommagés.” La guerre surgit dans le ciel de la petite cité dans le ronronnement des bombardiers alliés : “Ils traversent la Manche  minuit. Ils sont douze et portent des noms de chansons : Stardust, Stormy Weather, In the Mood et Pistol-Packin’ Mama. Au loin, la mer glisse, tachetée de blanc par l’écume des vagues.  Assez vite, les navigateurs peuvent distinguer les îlots rocheux dans le clair de lune, alignés sur l’horizon.  La France. ”   L’histoire est en marche, les premières bombes sont lâchées et parmi les milliers de malouins qui se précipitent dans les caves deux personnages : Marie-Laure, 16 ans,  qui est aveugle et qui vit chez son oncle Etienne avec son père qui était serrurier du Musuem d’histoire naturelle de Paris  et  Werner, un orphelin allemand qui fut élevé avec sa soeur dans un village de la Ruhr et qui est passé par les jeunesses hitlériennes. Werner est très doué pour la mécanique et les transmissions.  Tout le talent de Doerr consiste à nous proposer une succession de chapitres courts et lumineux où les destins de l’allemand et la française se croisent. Marie-Laure, entourée de personnages singuliers et imaginatifs, qui avance dans l’existence avec détermination et Werner qui va subir les effets du nazisme sur les jeunes consciences allemandes.

Deux personnages mais aussi une fresque immense où l’histoire vient bousculer le destin de ceux qui la subissent. Werner voit son intelligence instrumentalisé par la machine idéologique nazie et Marie Laure malgré son handicap va devoir prendre des décisions qui pourraient mettre sa vie en danger. 

Doerr aime l’humanité, sa manière de traiter les personnages l’atteste.  Deux femmes pleines de bonté étendent leurs ailes protectrices sur les êtres dont elles sont proches : Madame Manec  qui prend soin de Marie Laure et de son oncle et Frau Elena qui entoure de son affection les jeunes orphelins  dont Werner et sa soeur Jutta faisaient partie et cela malgré les évènements tragiques. Les personnages masculins mettent en évidence des aspirations ou des sentiments plus contrastés : le cynisme pour Von Rumpel qui cherche à mettre la main sur un diamant mythique, le lieuteant Wolkheimer qu’on surnomme “le Géant”  qui doit assurer la surveillance de Werner  et qui développera à son égard un sentiment presque paternel,  portraits aussi de collabos français qui ne redorent pas le blason de ce type d’individus qui furent  une  triste manifestation de l’histoire de France.  

Toute la lumière que nous ne pouvons voir” n’est pas un roman de guerre, il s’agit plutôt d’un grand roman dont la guerre serait l’un des personnages. Celui qui bouleverse la vie des femmes et des hommes qui l’endurent. Anthony Doerr parvient à mettre en évidence une beauté brute au coeur de l’incertitude et de la violence du monde. Parfois les hommes et les femmes savent se montrer inventifs pour contourner les carcans qu’on veut leur imposer, ce sera le cas de Marie Laure et de Werner.  La très belle traduction de Valérie Malfoy parvient à nous offrir ce magnifique chef d’oeuvre en lui conservant toute l’intensité qui en a fait le succès. Un grand roman est toujours un cadeau qu’on ne peut pas refuser. 

ARCHIBALD PLOOM

© Culture-Chronique --                                                

- -      Commander TOUTE LA LUMIERE QUE NOUS POUVONS VOIR

- -       Découvrez les sélections de votre libraire

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--  S'inscrire à la Newletter

--  La communauté Facebook CULTURECHRONIQUE   

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :