Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
ZOE d'Alain CADEO :

 Ce pourrait être une histoire facile entre une jeune boulangère occasionnelle et un homme d'âge mûr. Mais c'est bien plus que cela! Alain Cadéo nous offre avec "Zoé" un roman touchant, plein de sensualité, de tendresse, de respect. Ne pensez pas à une banale histoire d'amour, rien de tout cela! Henry, comme Zoé le surnomme, est un père de famille attendri, attentif, mais ses quatre enfants sont grands et ont quitté le nid familial. J'ai l'âge de la terre, Zoé, celui d'une saison.......Comment expliquer qu'un petit bout de bonne femme puisse ainsi monopoliser toute mon attention? Elle que je ne connais pas, elle que je n'ai aucune envie d'arracher à son quotidien? Elle qui n'est même pas objet de fantasmes. Non , c'est autre chose.

 Zoé est une jeune fille meurtrie par la vie, sa sœur Marine est décédée des suites d'une maladie. Sa rencontre fortuite avec Henri la réconforte . Les rendez vous quasi quotidiens sont à la boulangerie, échanges verbaux rapides et bientôt quelques lettres succinctes : J'aime les lettres d'Henry. Je ne comprends pas tout mais j'aime la musique de ses mots. J'entends sa voix quand je le lis. Et je peux lire et relire, je trouve toujours autre chose derrière chaque phrase....Lui Henry, mais je suis la seule à le savoir, il se baigne dans votre âme et il vous apporte le meilleur de sa vie sans rien dissimuler.

 Pas de place à la violence, pas de place à l'indécence, pas de place à l'impudeur dans leurs conversations épistolaires. Ces deux là se comprennent déjà par un simple regard: Je soutiens qu'intuitivement nous reconnaissons ceux qui ont capacité à bouleverser nos existences et qui, abolissant le temps et l'espace, sans même en être conscients, ont le pouvoir de nous aider à accomplir et à sublimer notre destin

Je me surprends à reprendre de nombreuses phrases  de ce roman car comment choisir les plus beaux passages quand de nombreuses pages vibrent de délicatesse, provoquent l'émoi. Comment raconter une histoire qui ne se raconte plus mais qui se ressent? C'est un très beau cadeau ce roman, il ne laisse aucune place à l'indifférence, il est empli de poésie et  de douceur.  C'est tout simplement un livre qui fait du bien, qui se respire profondément.  

SYLVIE LAVAINE  

 © Culture-Chronique --                                                

- -  Commander ZOE     

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

- -  S'inscrire à la Newletter 

--  La communauté Facebook CULTURE CHRONIQUE  

 --  Le twitter CULTURE CHRONIQUE

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :