Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
LA FILIERE AFGHANE de Pierre POUCHARET :

Gabin, policier à la brigade des stupéfiants, enquête régulièrement à Nice avec son équipe pour démanteler des réseaux actifs de pourvoyeurs et revendeurs de drogue. Aidés d'un indic, ils sont amenés à organiser des planques pour surveiller et traquer les dealers mais leurs investigations les conduisent aussi à guetter la mosquée où officie un turbulent mollah, Ismaïl Güzel.

Ismaïl Güzel, affilié à des réseaux salafistes liés à Al-qaïda, collabore avec Bachir Hamdani sous couvert d'une ONG pour recruter des jeunes prêts à partir pour l'Afghanistan.

Quels liens peuvent exister entre un trafic de drogue et le recrutement de jeunes djihadistes?  A priori aucune similitude entre ces deux activités, mais pour financer la rébellion, il faut beaucoup, beaucoup d'argent.

Des attentats se perpétuent sur le sol français, la tension monte. Dans le même temps, le départ pour l'Afghanistan est imminent pour cinq jeunes gens et Bachir Hamdani ! Il l'est aussi pour Gabin qui a décidé de mettre en place une filature au cœur même de ce pays pour mieux comprendre les rouages de ces trafics et procéder ensuite aux arrestations nécessaires.  Ce n'est pas si simple de remonter la filière afghane, il faut faire preuve de patience, discrétion et méthode. Gabin et ses confrères sur place semblent avoir épousé la même cause. 

Gabin doit désormais revenir en France et attendre patiemment le retour des suspects. Ils ne vont pas trainer donc les interpellations s'annoncent faciles. Mais ce gang habitué à déjouer les pièges de la police va t-il se laisser aussi facilement arrêter ?

Ce roman de Pierre Pouchairet nous rappelle immanquablement les actes terroristes auxquels nous sommes malheureusement trop souvent confrontés. Il nous permettra peut être de mieux comprendre la complexité de ces affaires. L'auteur précise qu'il a longuement hésité avant de publier son livre de peur qu'il se confonde avec une réalité tragique. Mais c'est bien d'une fiction dont il s'agit donc il nous conseille de le lire comme telle! Détachons nous un moment de cette triste réalité pour passer un très agréable moment de lecture ou l'adrénaline ne manquera pas de monter ! C'est un livre qui se dévore, qui vous tient en haleine et ne vous laisse jamais indifférent.

SYLVIE LAVAINE  

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter  

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE 

  

Partager cette chronique:
Littérature
Rechercher par Auteur :