Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
LOUIS XI de Joël BLANCHARD :

Louis XI est un roi à part victime de beaucoup de clichés historiques. L’une des particularité de ce monarque tient au fait qu’il clos la période du Moyen Age et va transformer le petit royaume de France par sa vision et son action. Mais la plupart des ouvrages qui lui sont consacrés entretiennent la légende sinistre de “l’universelle araignée”.  Joël Blanchard nous propose au contraire une étude minutieuse du contenu de son règne de 1461 à 1483.

Evidemment le bilan de son règne est contrasté.  L’historien met d’ailleurs en évidence un début de règne difficile. Louis XI chasse le personnel politique en place mettant fin à une sorte de stabilité cotumière ce qui va lui coûter très cher en le rendant très vulnérable.  Au niveau diplomatique ses choix sont incertains et sa politique trop changeante pour être véritablement efficace. Il se trompe carrément de stratégie à propos de la succession bourguignonne. Il multiplie les incohérences en Espagne.  Sa politique militaire est tout autant risquée et ne produit guère de résultat. En revanche l’une de ses qualités est de ne pas s’obstiner quand la résistance est trop forte.  Sa politique est finalement imprévisible et opportuniste.

Autre point important mis en exergue par Joël Blanchard la gestion financière du roi qui agit toujours dans l’urgence, ses dérapages conduisant le royaume plus d’une fois au bord du gouffre.

   Reste que Louis  XI est attaché aux grands principes,  en particulier celui qui conformément au serment du sacre  vise à agrandir le royaume. Dans ce domaine la réussite est considérable puisque le territoire français va s’augmenter de      50 000 kilomètres carrés.  Mais c’est dans le domaine judiciaire que Louis XI va le mieux affirmer sa pratique de la souveraineté. Jamais l’arme judiciaire n’a été aussi souvent brandie. Mais avec intelligence le roi en reste souvent aux menaces. Cependant il a bien compris que les procès politiques étaient une occasion de réécrire l’histoire. Louis XI rappelle Philippe le Bel par bien des côtés : l’interventionnisme , le recours à la fiscalité, l’instrumentalisation de la justice. Cependant l’historien voit dans le personnage de Louis XI certaines contradictions qui en font un roi à part. Ainsi sa diplomatie est marchande, dépensière d’or , mais elle est aussi économe de vie et de risques.  Roi pieux il a pu être humilié mais son intelligence est capable d’habiles retournements.  Au fond ce roi si versatile n’est pas très braudelien, on a du mal à le faire entrer dans l’histoire longue, sa personnalité rouée, son tempérament complexe, ont joué un rôle indéniable dans l’extension du territoire national.

L’ouvrage de Joël Blanchard se présente sous forme thématique ce qui en rend la lecture aisée et permet de saisir son règne  sous tous ses aspects.  Ce Louis XI constitue une synthèse qui renouvelle notre connaissance de ce roi à la charnière de deux époques et de deux France.

HUGUES DE SINGLY

© Culture-Chronique --                                                

- -      Commander l'ouvrage

- -       Découvrez les sélections de votre libraire

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--  S'inscrire à la Newletter

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :