Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
HISTOIRE DU MANGA de Karyn NISHIMURA-POUPEE :

 Voilà une “Histoire du manga” roborative , documenté et d’un prix très abordable. Karyn Nishimura-Poupée – qui est installée au Japon depuis une quinzaine d’années et vit avec le dessinateur de manga JP Nischi - parvient à réaliser ce tour de force grâce à une culture et une connaissance très intimes de l’histoire, de l’art et de la sociologie du Japon. Correspondante permanente de l’AFP au Japon Karyn Nishimura-Poupée nous offre un regard à la fois aigu et passionnant sur ce genre qui a conquis le monde à travers des récits étonnants qui nous sont fournis depuis des décennies par les Mangakas, ces scénaristes et dessinateurs de mangas, à l’imagination fertile et aux réalisations graphiques surprenantes.

Premier point positif de cette édition, un glossaire placé en début d’ouvrage qui sera une habile manière d’introduction pour les non spécialistes. Autre qualité de cette “Histoire” un index conséquent placé en fin de volume et permettant une circulation par mots-clefs parmi les 450 pages foisonnantes et érudites de l’ouvrage.
Karyn Nishimura-Poupée qui a déjà publié un excellent “Les japonais” où elle démontrait toute sa connaissance d’une société si différente de la nôtre et, à ce titre, totalement fascinante. Son “Histoire du manga” poursuit d’une certaine manière son exploration des particularités culturelles de l’archipel nippon. Elle nous propose une approche en trois temps sur un mode chronologique: les prémices du Manga, son évolution du XXeme siècle à 1945 puis enfin l’explosion du manga narratif depuis la défaite nippone jusqu’à nos jours.
L’ouvrage se lit comme l’aventure passionnante où l’univers unique et envoutant du manga peut être enfin compris à travers ses différentes métamorphoses. L’auteur raconte comment les caricatures et dessins de presse à la mode occidentale, entrés au Japon à la fin du XIXeme siècle se sont transformés en mangas, un genre totalement inédit dans son rendu comme dans son mode de production, protéiforme mais cohérent et qui aujourd’hui, ironie de l’histoire, envahit l’Occident. Issu d’une culture picturale multiséculaire dont il se nourrit, le manga est né d’un pays pris en tenaille entre tradition et modernité dans une l’histoire pleine de bruit et de fureur. Le manga est un précipité de récits héroïques et d’un imaginaire flamboyant ancré dans une réalité sociologique pour le moins complexe. Karyn Nishimura-Poupée s’emploie avec beaucoup de talent à nous ouvrir à la réalité multiforme du manga à travers les étapes constitutives qui le fondèrent. Après tout on peut lire des mangas et être savant! C’est juste un peu plus de plaisir…
Hugues DE SINGLY

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter  

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE 

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :