Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
EDMOND, UN PORTRAIT DE BAUDOIN & ÉLOGE DE L’IMPUISSANCE de Edmond BAUDOIN et Laetitia CARTON :

   Si il y a bien un sujet qui m’inquiète régulièrement c’est la vieillesse, celle de mon voisin de palier, des membres de ma famille et la mienne bien sur! Alors à la lecture de BAUDOIN et au visionnage de ce documentaire je retrouve espoir: le sujet principal est Edmond Baudoin célèbre auteur de bande dessinée de 74 printemps, lui qui semble si éveillé et vivant, quel est son secret?
Laetitia Carton est une admiratrice de Baudoin depuis longtemps et elle souhaitait réaliser un film sur et avec lui.
Edmond BAUDOIN est un artiste auteur prolifique de bande dessinée français . Cette oeuvre regroupe un film réalisé par Laetitia CARTON et un court album de BAUDOIN.
Le documentaire est un retour surs les inspirations et aspirations de BAUDOIN et l’album qui l’accompagne permet un éclairage sur la carrière et les oeuvres du dessinateur.
Ce documentaire est biographique, Laetitia CARTON part véritablement à la rencontre de l’artiste et l’on découvre son parcours et sa vision de la vie. Le dialogue entre les deux artistes est émouvant et permet de percer le travail et les origines de BAUDOIN. Ainsi d’après lui, l’autoportrait n’existe pas, l’artiste via l’autre réalise toujours un portrait de lui même, l’autre est un prétexte, ainsi on se demande si il en de même pour ce documentaire de Laetitia CARTON, que nous donne-t-elle à voir, est-ce seulement une oeuvre sur l’artiste ou sur l’humanité toute entière?
BAUDOIN c’est un homme qui a toujours voulu dessiner, c’était un désir de jeunesse mais comme bien souvent il s’est évanoui. Ainsi BAUDOIN a vécu une vie rangée jusqu’au jour où il a décidé qu’il ne voulait pas « mourir comptable » et qu’il a tout fait pour vivre son rêve.
Il est donc devenu, non sans difficultés, l’artiste accompli que nous connaissons aujourd’hui. Il a été un des premiers à mêler l’autobiographie à la bande dessinée et à utiliser comme matière première sa vie. Dans un de ses premiers albums il s’est d’ailleurs dessiné en ce vieillard qu’il aujourd’hui devenu.
Ce qui est incroyablement fascinant, c’est que malgré son âge, BAUDOIN semble incarner une forme de jeunesse, on la voit dans son regard vif, ses promenades régulières, sa façon de danser ou dans les relations qu’il entretient.
On suit ses pas dans Villars, un village de l’arrière pays niçois, un lieu fondateur pour lui bien que cela soit un simple village du sud comme tant d’autres. Il y a passé tous ses étés et sa vie semble avoir été nourrie des rencontres et des initiations qu’il a pu y faire.
C’est un peu le berceau de sa créativité, là où il a expérimenté la beauté et découvert ainsi l’art.
Ce qui fascine chez BAUDOIN c’est sa curiosité, il s’inspire dans la nature, en écoutant du jazz ou en dansant.
Peut-être est-ce là un de ses secrets? Cultiver la curiosité, la simplicité et vivre de beauté!


Marie SATOUR

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter    

 

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :