Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
NOTRE UNIVERS EST EXPANSION d'Alex ROBINSON :

 « Notre univers en expansion » est un titre cosmique qui étudie un microcosme constitué d’un trio d’amis Billy, Scotty et Brownie dans le quartier de Brooklyn à New York.
Cette oeuvre qui analyse le quotidien des trois protagonistes constitue une véritable étude de société.
La construction des personnages est richement complexe, ainsi chacun est caractérisé par ses angoisses, ses préoccupations quotidiennes et fait face aux questions existentielles qui nous tourmentent tous.
Chacun se retrouve confronté à ses tracas et obsessions et l’on suit leur cheminement que ce soit en matière de couple, de paternité ou de relation amoureuse. Aussi, le parti pris est de donner majoritairement la parole à des hommes sur des thèmes qui sont généralement traités par des femmes que ce soit dans des oeuvres de fiction ou les médias. Une distinction claire est faite qui différencie les dialogues entre femmes et hommes. Ceux entre hommes sont retranscrits en bulles alors que les conversations de la soirée de filles sont ainsi écrites comme une pièce de théâtre respectant la règle des trois unités. Les dialogues sont nombreux et utiles, ils permettent de créer des personnages crédibles et réalistes.
Alex Robinson nous rappelle que nous ne pouvons aller à l’encontre de la marche de l’univers et que les évolutions de moeurs et sont inéluctables il est donc vain de lutter face à notre impuissance.
C’est une oeuvre qui témoigne des changements qui semblent subtils et insignifiants qui en disent pourtant long sur nos sociétés.L’auteur nous ramène ainsi à notre condition d’homme mortel qui doit sans cesse être en mouvement à l’image de la planète dans laquelle il évolue. C’est un album qui rappelle la difficulté d’accepter notre condition humaine et l’absurdité de nos vies, errant sans but commun au sein d’un univers infiniment vide. L’auteur questionne ainsi ces notions de vide et de plein à travers un album en noir et blanc qui nous incite à trouver l’équilibre pour se réaliser pleinement à l’image du yin et du yang.

Marie SATOUR

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter    

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE

 

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :