Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
BIENVENUE DANS LE BRONX de Pascal MARTIN :

  Victor Cobus vient de purger quatre mois de prison. Il en sort totalement ruiné alors que jusqu’alors trader renommé, il vivait dans l’opulence. Difficile de se refaire une place dans ce milieu où argent et sentiment ne forment pas une rime idéale. Rejeté par ceux qui l’adulaient, Victor Cobus doit trouver une solution pour sortir de ce marasme. Comme il est écrivain à ses heures perdues, il pourrait décider de continuer les aventures de son « Jack Wallace » et vivre d'un hypothétique succès mais l’urgence de la situation l’oblige à dénicher un moyen plus radical. Cependant, il doit avant tout se loger et manger. Il trouve par l'intermédiaire d'un avocat de la prison de Fleury Mérogis, un squat ténébreux mais toujours préférable à une errance certaine. La vie n'est pas toujours un long fleuve tranquille et ces lieux où la misère et l'insalubrité règnent en maître, n'en sont pas moins convoités par des investisseurs peu scrupuleux. Un nouveau et humble défi attend donc Victor Cobus, éviter l'expulsion de tous ces miséreux en contrecarrant les projets des puissants. Comment Victor Cobus, ancien roi de la finance, va t-il après un prodigieux réveil de conscience, trouver la volonté et l'énergie pour secourir ces êtres humains? N'est ce pas la tâche la plus noble et la plus gratifiante?
Si parfois nous avons cette étrange impression d'être guidé par une petite voix intérieure, Victor Cobus l'est par celle de Jack Wallace, son personnage de fiction. "Bienvenue dans le Bronx" de Pascal Martin nous emmène dans le monde impitoyable de la finance où la moralité n'existe plus, où la valeur de l'homme est proportionnelle à celle de son compte en banque. C'est malheureusement trop souvent quand l'homme se retrouve dans le dénuement le plus total qu'il retrouve son humanité, sa clairvoyance et accorde à nouveau de l'importance à son prochain. Une évidence qu'il n'est jamais inutile de méditer !
Sylvie LAVAINE

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter    

 

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :