Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
SEANCE 8 : PEUR :

" Alors comme ça vous avez peur ? " 

Je ne sais si j’ai interprété son ton , mais je la soupçonne d’y avoir glissé de l’ironie , pour me faire réagir.

Oui depuis 40 ans, j’ai peur de tout , des chiens, des poules, de la maladie, de la mort, de la solitude, peur de la vieillesse, peur de l’abandon, peur de la passion, peur de tout quitter, peur de ne pas être une bonne mère, peur de passer à côté de l’essentiel, peur de gaspiller ma vie, peur de ne pas réussir assez  , peur de trop aimer, peur de ne pas être assez aimée …

Ma vie est contingentée par la peur.

Cela ne se voit pas au premier coup d’œil, j’ai l’air calme, zen, il ne faut pas s’y fier, je suis une vraie cocotte-minute sous pression, ça pourrait exploser n’importe quand.

La peur est là enfouie, mais peut bondir tel un félin.

Cette peur vient sans doute de loin, du ventre de ma mère pendant la guerre peut-être.

De mon éducation ? Petite, il m’était interdit de courir de peur que je tombe et ne me blesse.

Cela laisse des traces.

Alors je me rassure.

En écoutant de la musique.

En écrivant et surtout en  faisant l’amour, c’est le moyen le plus efficace contre la peur.

La médication la plus agréable et la plus positive.

L’antidote à la peur c’est le charnel.

« Vous savez la peur est souvent liée à la confiance, vous ne faites  pas assez confiance aux autres. »

Elle est drôle.

Faire confiance.
A qui ?

Pourquoi ?

Comment ?

Oui je suis une méfiante.

Oui je ne fais pas inconditionnellement confiance.

Même pas à elle.
Je mets en doute ce qu’elle me dit.

Je pense qu’elle peut se tromper elle aussi, qu’elle n’est pas moi, qu’elle a son filtre de perception et qu’avec ses sandales, comment peut-elle se mettre dans ma peau ou dans ma tête ?

Je n’ai rien en commun avec elle.

Elle ne doit pas aller si bien, si elle passe son temps à s’occuper des autres, c’est pour réparer quoi, c’est pour combler quel manque ?`

Et pourquoi je lui  ferais confiance ?

La confiance, on la gagne, on la mérite.

C’est comme l’amour !

ALICIA RAHO (2011) Texte tiré de « Monologue avec mon Psy© » avec l'autorisation de l'auteure

 Lire la séance suivante  

Relire le feuilleton des séances depuis le début

-                                     -

---   Le Facebook d'Alicia RAHO 

---   Le site de l'illustratrice   

 

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :