Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
THE GIRLS d'Emma CLINE :

    The girls” d’Emma Cline est un sacré roman qui vous secoue comme une colère adolescente. C'est une oeuvre  d’une intensité débridée à la fois profonde et bouleversante.  L’une  des principale  qualité de Cline est d’écrire avec une justesse psychologique  d’une incroyable fraîcheur. La jeune américaine vient se frotter aux grands aînés sans aucun complexe,  déployant un art narratif flamboyant et incisif. C’est une écrivaine qui a visiblement beaucoup lu et qui aborde  le processus d’écriture  sur un mode conquérant et novateur. Les phrases vous giflent avec une violence qui surprend. Emma Cline  nous propose  avec “The girls” une histoire de filles,  pleine de bruit et de fureur.

  L’action se déroule dans le Nord de la Californie à la fin des année  1960 . Evie Boyd a quatorze et vit seule avec sa mère.  Comme beaucoup de filles de son âge, elle se sent incomprise  et entretient peu de relations  avec  ses camarades, sauf avec  sa seule  confidente, Connie, son amie d’enfance.  Mais une brouille avec  Connie va changer la vie d’Evie qui se rapproche d’un petit groupe de filles  qui la fascinent par leur habillement provocateur et l’atmosphère d’abandon qu’elle dégagent.  Bientôt Evie passe sous la coupe de Suzanne, l’aînée dure à cuir de la petite bande.  La jeune fille est fascinée  par  la personnalité de Suzanne qui va l’entraîner dans une dérive sectaire.  Evie va passer de moins en moins de temps avec sa mère, pour le ranch délabré  de Russel, le leader charismatique de la secte.   Evie n’a qu’un seul objectif : intégrer la petite communauté. Mais aveuglée par les personnalités de Suzanne et de Russel elle ne voit rien des dangers qui la guettent… Les faits qui ne vont pas manquer de se produire  changeront sa vie à jamais.

  Emma Cline parvient à rendre l’atmosphère de la fin des années 1960 avec une justesse saisissante.  Son roman  est un bolide  qui traverse le désert sous une chaleur accablante.  L’écrivaine déchiffre les affres de l’attirance qu’éprouve Evie pour Suzanne sur un mode profondément  psychologique. Emma Cline aime disséquer les âmes qu’elle offre à notre contemplation. “The Girls” est un roman qui déchire le voile des apparence et parvient jusqu’au coeur battant de la passion adolescente.  Bouleversant !

Archibald PLOOM 

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter     

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE

 

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :