Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
OUTRE-TERRE de Jean-Paul KAUFMANN :

  "Outre-Terre" est une oeuvre inclassable, entre l'essai, la monographie historique, l'analyse esthétique et la plongée dans l'univers balzacien. Jean-Paul Kauffmann a préparé pendant des années ce voyage, de retour, sur les terres d'une bataille de la grande armée napoléonienne. Il va finalement l'effectuer avec ses deux fils et son épouse. Un voyage dans l'enclave russe de Kalingrad dans l'ancienne Prusse orientale autrefois appelée enclave de Koenigsberg. Ce lieu oublié d'Europe a connu deux grand événements : la naissance et la mort de Kant et la bataille d'Eylau où Napoléon a failli tout perdre après un massacre épouvantable sur un champ de bataille de poche.
Jean-Paul Kauffmann, qui est un extraordinaire conteur, prolonge sa réflexion sur l'aventure napoléonienne et marche sur les trace d'un des plus fameux personnage balzacien : le colonel Chabert... Car Chabert, que Balzac fait surgir d'entre les morts, hante Kauffmann depuis son enfance. Chabert qui, comme l'ancien otage du Liban, reviendra d'outre-tombe.
"Outre-Terre" est un grand livre qui célèbre un grand moment de littérature à travers l'écriture Balzacienne mais aussi un grand moment de peinture quand Napoléon décide d'organiser un concours réunissant les meilleurs peintres de l'époque et dont le thème sera justement cette bataille presque perdue. Une manière de retourner le mauvais sort historique en sa faveur. De leur côté les russes célèbre eux aussi Eylau comme une victoire.
Kauffmann s'interroge enfin sur le sens général de l'histoire. Il écrit à propos de l'Empereur : " Napoléon a refait le moral du peuple français, c'est sa gloire la plus vraie. J'adhère totalement à ce jugement de Stendhal. Redonner le moral à un pays profondément traumatisé et ruiné, ce n'est pas rien. Mais ensuite ?" Dans ce "ce n'est pas rien" résonne toute la difficulté du temps présent, c'est au fond tout l'esprit de ce livre qui relie, à travers la prose lumineuse de Jean Paul Kauffmann, le passé et le présent.
Archibald PLOOM 

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter     

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :