Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
PORTRAIT D'UN FUMEUR DE CRACK EN JEUNE HOMME de Bill CLEGG :

Encore un roman sur l'addiction aux drogues me direz-vous ? Comment oser encore un roman sur le sujet après Le Festin Nu de Burroughs ? Pourriez-vous ajouter… 

Et pourtant vous auriez tort !  Portrait d'un fumeur de crack en jeune homme est une oeuvre qui interroge avec lucidité et acuité la profondeur de l'abîme où se précipite le drogué. Totalement autobiographique le roman s'appuie sur la réalité quotidienne du junkie bobo qui s'applique à lui-même les principes qui permettent à quiconque de sortir de sa vie les pieds devant ! Bill Clegg était un de ceux  à qui la vie sourit : agent littéraire à New York,  appartement superbe à Manhattan, plutôt veinard en amour et en amitié, passant ses soirées dans des cocktails branchés en compagnie de l'intelligentsia new yorkaise. La définition même du type qui a réussi. Sauf que cette jolie mécanique va se dérégler brutalement en quelques semaines. Tout ce qui faisait jusqu'alors sa vie - son petit ami, ses amis, ses relations, son métier à la fois passionnant et lucratif- tout semble s'embraser dans l'incendie spontané et fulgurant d'une addiction au crack.

   Cet épisode - deux mois marqués par un acharnement  obsessionnel à consommer des quantités effroyables de drogue - est rapporté dans toute sa brutalité destructrice par Clegg qui ne fait aucune concession narrative à la réalité qu'il décrit. Il met à l'oeuvre un véritable lyrisme du primo-addictif s'appuyant sur une habile alternance entre la première et la troisième personne pour faire avancer sa narration. Mais ce  roman ne se construit pas uniquement sur la description d'une fulgurante déchéance, il trace aussi la trajectoire d'une histoire personnelle complexe où, par un jeu d'allers- retours entre passé et présent, le lecteur découvre l'enfance du narrateur, ses rapports compliqués avec son père, sa découverte de l'homosexualité, son entrée dans le monde de l'édition.  Chassé-croisé des souvenirs et d'une réalité qui semble désormais s'écrire dans la brume d'un état second où se succèdent les pipes de crack à un rythme délirant.                 

Que nous apprend ce roman d'une écriture vive et sans concession ? Sans doute qu'une telle addiction se vit dans un désert existentiel dont le sevrage marque le terme. Mais que reste-t-il quand tout est fini ? Quand les pipes de crack ne font plus partie de votre quotidien ? Eh bien presque rien. Quelques vagues souvenirs mais aucune explication sur le sens profond d'un tel acte. A aucun moment l'idée même de plaisir ne  traverse la narration, soulagement sans doute, délivrance parfois mais jamais n’est-il fait mention d'une jouissance liée à la consommation de drogue. Ce qui restera de cette période de défonce c'est le texte lui-même, comme si au fond il avait fallu passer par un moment d'intense destruction pour accoucher d'une oeuvre littéraire.

L'expérience du sevrage est celle d'une privation définitive et d'une ouverture vers une dimension créative. Il y a donc eu métamorphose de l'auteur à travers cette expérience limite. Mais le récit dédicacé  "à tous ceux qui ne s'en sont pas encore sortis"  laisse supposer que le terme d'une telle expérience est rarement aussi favorable. Si Clegg s'en est tiré, on peut aisément imaginer que des dizaines de milliers d'autres ne quitteront jamais ce cercle de l'enfer !  "Portrait d'un fumeur de crack en jeune homme" est à la fois un témoignage radical sur l'addiction au crack tout en constituant une oeuvre littéraire de premier plan. Un livre qui entre désormais dans le panthéon des grands romans qui traitent de l'addiction aux drogues dures. 

 ARCHIBALD PLOOM

 © Culture-Chronique --                                                

- -      Commander l'ouvrage

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--  S'inscrire à la Newletter

--  La communauté Facebook CULTURECHRONIQUE  

 

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE 

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :