Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
J'ADORE NEW-YORK d'Isabelle LAFLECHE :

Catherine est aux anges, son rêve devient réalité! Elle quitte Paris et intègre enfin un des plus grands cabinets d'avocats internationaux. Son nouveau bureau est à New York, le prestige absolu! Elle semble réunir toutes les conditions pour s'adapter au plus vite à ses nouvelles fonctions : compétences, volonté et moral d'acier. Elle avait juste oublié un paramètre : le caractère de ses collaborateurs. Certains font preuve d'une perversité, d'un cynisme et d'une méchanceté imprévisibles. La truculente Bonnie œuvre à merveille pour la déstabiliser et la surcharger de travail. Catherine devient une machine obéissante commandée par ses pairs. Son ambition gloutonne lui interdit toute autre activité. Elle veut accéder au graal et s'en donne les moyens quitte à en perdre son âme. Mais les faux pas ne se font pas attendre. Elle s'égare et pour se ressourcer, se laisse tenter par des plaisirs divertissants. Elle est vite et brutalement rappelée à l'ordre. Heureusement que Rikash, son assistant indien, veille sur elle comme un ange gardien. Mais la vie professionnelle doit-elle être si violente, la mise à l'épreuve si douloureuse pour avoir le privilège de gagner décemment sa vie ? Catherine s'aperçoit que c'est une véritable gageure de penser s'épanouir dans ce milieu hostile. Elle n'est pourtant pas au sommet de sa désillusion quand elle va s'apercevoir que même un amour naissant est source de manipulation.
Sa déconvenue est totale mais la vie offre de temps à autre de belles et vraies surprises, il suffit juste de suivre son instinct. C'est toujours déroutant de se projeter dans une autre activité mais cette fois Catherine va prendre le temps de réfléchir, de se poser, d'accorder de l'importance et de prendre en considération ces petits signaux persistants. Que signifient ils?
J'adore New York d'Isabelle Laflèche est un roman plein de malice à la fois drôle et questionnant. Jusqu'où faut il aller pour espérer s'accomplir ? Quelle place consacrer à sa vie privée et à sa vie professionnelle ? Comment trouver son équilibre ? Autant de questions sans véritable réponse car chacun y trouvera la sienne, le principal est de s'interroger aux bons moments pour ne pas se laisser happer par le temps.
SYLVIE LAVAINE

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter    

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE 

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :