Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
LE BIEN ETRE EMOTIONNEL par Gaetan COUSIN et Dominique PAGE :

  Cet ouvrage, que nous proposent deux psychologues cliniciens habitués à la relation avec de nombreux patients, a le mérite d’être à la fois didactique, précis et approfondi. Il démontre une fois de plus que la psychologie n’est pas une forme de sagesse mais une approche factuelle des phénomènes qui composent notre vie . A ce titre beaucoup de nos souffrance proviennent finalement de notre regard sur l’existence. Pour les auteurs la pleine conscience est une méthode qui permettra de faire face au stress et au découragement.
Chaque chapitre est consacré à l’un des mécanismes rendant la pratique de la pleine conscience efficace. Pour chacun d’entre eux les auteurs propose une synthèse des recherches scientifiques existantes.
Si la structure de ce livre repose sur une solide assise scientifique les exemples, exercices et conseils sont, eux, tirés de l’expérience clinique. Ce qui interesse le plus les deux auteurs c’est finalement la pratique de la pleine conscience dans la vie de tous les jours.
Gaëtan Cousin et Dominique Page proposent neufs clefs qui permettront au lecteur d’expérimenter la pleine conscience à travers des explications d’une grande clarté et des exercices qui sont autant de mises en situation des connaissances proposées par les deux chercheurs . On découvre successivement les thèmes de l’acceptation, de a nécessité d’une saine distance face à nos pensées et d’aménager des moments pour ressentir, l’intéret de l’autocompassion et de garder une vision large des choses , la capacité à affronter ses peurs, celle de prêter attention aux plaisirs subtils du quotidien, l’intelligence de ne pas s’accrocher au bonheur, et enfin l’ouverture aux émotions prosociales.
Au terme de l’ouvrage il est clair que l’objectif des deux auteurs est de nous aider à nous libérer de la souffrance en nous invitant à prêter attention à notre vécu de manière moins jugeante et plus douce tout en réduisant la durée ou l’intensité des états émotionnels douloureux. En définitive si la psychologie n’est pas une sagesse, elle peut contribuer à travers cette méthode à nous en rapprocher.
APPOLINE SEGRAN

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter    

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :