Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
TROIS JOURS ET UNE VIE de Pierre LEMAÎTRE :

Antoine, jeune garçon tranquille de douze ans, se retrouve subitement dans la peau d'un assassin. Comment a t-il pu commettre ce meurtre horrible? Il lui faut maintenant camoufler cet acte sordide, se taire et essayer de vivre avec ce fardeau de la culpabilité.
Beauval est une ville calme, figée dans un quotidien morne mais sans histoire. La disparition du jeune Rémi bouleverse les habitants. Mais où est passé ce garçonnet de six ans? Il faut le retrouver! Tout le monde s'affaire et prête main forte pour essayer de résoudre cette énigme . Antoine, seul de son côté, mesure mais ne souhaite pas assumer les conséquences de son acte, il sait pourtant qu'il vient, malgré lui, de tracer sa destinée. L'enquête continue, des adultes sont interpellés et il assiste impuissant à leurs mises en cause. Les histoires les plus folles circulent au sujet de certains individus. Son jeune âge le protège, il ne peut pas être soupçonné, lui le voisin prévenant et toujours prêt à aider Rémi. Antoine survit au rythme de l'enquête, il se sent en sursis et l'annonce d'une battue dans les bois voisins où il a caché le corps sans vie, l'afflige totalement. C'est sans compter sur les éléments, ils se déchainent miraculeusement et ne vont pas permettre de mener les investigations prévues, ils vont même faire passer au second plan ce terrible fait divers. Mais la vie peut elle être paisible quand une monstrueuse faute l'a à ce point entachée?
Les années passent, sans cesse obsédé par la découverte de la vérité, Antoine grandit sans vraiment trouver le bonheur. Sa seule échappatoire, devenu adulte, est de quitter cette ville maudite en y déversant tous ses souvenirs. Trouvera t-il pour autant l'apaisement? Va t-il être rattrapé par son passé? Et comment a t-il réussi jusqu'à présent à ne pas être confondu?
Pierre Lemaître, avec "Trois jours et une vie", nous propulse dans le quotidien d'une personne hantée par un acte monstrueux. Cette peur incessante, ce suspens ininterrompu donnent à ce roman une force remarquable de la première à la dernière page.
Sylvie LAVAINE

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter    

 

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE

 

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :