Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
HOLLYWOOD DREAM MACHINE de Matthew SPECKTOR :

    William, Séverin et Nathaniel sont trois inséparables copains mais leurs liens si ténus ne sont pas le fruit du hasard. Leurs pères ont partagé une histoire à la fois belle et agitée. C'est sous le prisme de Nathaniel, ce fils illégitime, que la vie particulière de Beau Rosenwald nous est contée dans ce roman. Quoi de plus naturel que de plonger dans un passé obscur pour essayer de comprendre un présent trop trouble ?
   Beau Rosewald est un personnage atypique. Après une enfance difficile et des débuts professionnels peu probants, il a enfin réussi à être le dirigeant de l'agence artistique la plus cotée d'Hollywood. Il évolue au milieu des acteurs les plus prestigieux et assure leur promotion. Ses succès personnels ne sont pas aussi fulgurants. Il faut dire que son physique imposant lui vaut le surnom de "gros homme" et que son charme n'est pas visible dès la première rencontre. Il est à la fois repoussant et attirant.

Malgré des apparences peu enviables, il va finir par séduire la belle Rachel, agent littéraire renommée. Ils auront deux adorables bambins qui laisseront Beau totalement subjugué. Dans le même temps, il devient aussi le père de Nathaniel, enfant né d'une liaison passagère avec une de ses assistantes. Mais Beau saura t-il assumer ce nouveau rôle?
    Il ne se fait pas que des amis dans la profession. Il attise les convoitises et tous les coups bas et les trahisons sont permis. C'est un milieu impitoyable, n'offrant aucune place à la noblesse de l'homme. Ainsi, la vie n'est pas toujours un long fleuve tranquille pour Beau Rosenwald et les choix peuvent aussi avoir des conséquences dramatiques. Bien des fois, il se repasserait ce moment dans sa tête. Des années de cauchemar l'attendaient.............Si seulement. Si seulement il avait dit non.
    Ce roman de Matthew Specktor se lit comme on regarde un film. On le voit bien ce "gros homme" bourru, à l'allure et aux manières répugnantes, évoluer au fil des pages et des années. Il réussit pourtant à nous attendrir avec sa maladresse, sa naïveté presque puérile et sa belle personnalité si bien dissimulée. Que se cache t-il sous cette énorme carapace?
Alors toutes ces zones d'ombres qui se superposent pour former un épais voile noir, Nathaniel parviendra t-il à le dissiper et à panser ses blessures?

Sylvie LAVAINE

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter    

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE

   



Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :