Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
FEMME AU FOYER de Jill Alexander ESSBAUM :

La poétesse nord-américaine Jill Alexander Essbaum nous propose un premier roman flamboyant et parfaitement maîtrisé autour du personnage d'Anna, une américaine qui s'avance vers la quarantaine. Epouse d'un banquier suisse, elle est la mère attentive de trois enfants. Anna joue son rôle social avec toute l'application d'une américaine bien éduquée mais elle s'ennuie à mourir. Son mariage sombre dans l'indifférence d'un mari froid et trop occupé par son travail. Les enfants ne suffisent pas à combler le vide existentiel de sa vie. Elle fuit à travers une succession d'aventures sexuelles, en vérité fort bien décrites par la romancière. La langue d'Essbaum, très rythmée est imprégnée de poésie et pleine de lyrisme. La traductrice Françoise du Sorbier a su rendre cette écriture pleine de punch et de passion, exercice difficile car l'écrivain possède un style très personnel où le tranchant des mots vient parfois blesser la chair des êtres qu'elle décrit.
Cette histoire de bonne épouse nous ramène à des romans moins contemporains, sans doute "Madame Bovary" de Flaubert ou "Une vie" de Maupassant, et ce n'est sans doute pas un hasard si Essbaum a choisi pour son personnage le prénom de l'une des héroïnes les plus célèbres de la littérature russe. Elle sonde le désir féminin avec un réalisme tout à fait saisissant et peint la sexualité comme un motif clef qui ne peut laisser de fasciner le lecteur. Sans être un roman érotique "Femme au foyer" ne néglige rien de ce qui fait la vie d'Anna et le sexe est important dans son existence où la frontière entre passion et moralité s'estompe à mesure que le roman avance. Il faudrait que les hommes lisent cette oeuvre surprenante qui propose la radiographie sans concession du désir féminin, cette recherche d'un infini qui échappe tant à la psychologie masculine.
Anna va chercher dans la psychanalyse une réponse à ses interrogations et à ses frustrations. Elle avance dans l'existence en cherchant sa cohérence intérieure mais les circonstances vont rendre les apparences de plus en plus difficiles à préserver. "Femme au foyer" est un roman profond et fascinant qui fait écho au travail d'une autre poétesse et romancière américaine : Sylvia Plath. Une oeuvre élégante et forte qui ne laisse pas indemne…

Archibald PLOOM

CULTURE-CHRONIQUE.COM encourage ses lecteurs à se rendre en librairie  afin de soutenir le réseau des libraires françaises. Vous pouvez aussi cliquer sur le logo "Lalibrairie.com", votre commande sera envoyée chez le libraire de votre choix. Enfin, hormis "Amazon", toutes les librairies en ligne que nous vous proposons sont aussi des librairies de centre-ville que nous vous encourageons à découvrir.

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter    

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :