Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
LA MORT DU SCORPION de Maurice GOUIRAN :

  Clovis, en sa qualité d'ancien grand reporter, se voit confier une bien sordide affaire. La jeune Emma est venue le trouver pour obtenir son aide. Elle travaille dans la police et vient de recevoir une vidéo abjecte de l'exécution d'un homme. Des indices laissés volontairement devraient permettre de résoudre l'énigme. Comment pourrait il refuser d'aider son ancienne petite amie alors qu'il rêve sans cesse de la reconquérir? En plus, étrangement, le cadavre a été retrouvé non loin de son domicile. Il décide donc de fouiner auprès de ses amis ou connaissances. Il investit tout naturellement le Fort Caffagne, proche de Marseille, un lieu sauvage où il a tant joué durant son enfance et adolescence. Il a l'intuition qu'il pourra y trouver des pistes permettant l'identification du macchabée. Ce fort a été racheté par Mr Sacha, un banquier russe, mais il est habité par JAD et Micha, deux artistes peintres un peu mystérieux et sans talent particulier. Comment JAD réussit-il à gagner tant d'argent et à se faire un nom dans ce petit monde très fermé des peintres renommés alors que ses dons sont loin d'êtres reconnus ?
L'existence d'une comtesse qui œuvre à la salle des ventes Christie's de New York joue un rôle déterminant dans ce succès inespéré. Mais quel rapport avec le meurtre ou plutôt avec les meurtres? car d'autres victimes seront rapidement retrouvées. Un immense trafic de tableaux de maîtres est avéré mais est- il le seul à l'origine de ces assassinats ?
Le passé trouble de la première victime nous conduit directement dans les méandres de la guerre en Yougoslavie où les pires massacres ont été perpétrés dont celui de Srebrenica. Quel rôle la milice serbe surnommée les scorpions a t-elle joué? Il reste à Clovis et Emma à dénouer tous les fils de cette géante toile d'araignée pour enfin comprendre .
Avec « La mort du Scorpion », Maurice Gouiran signe un polar prenant où des relents historiques macabres et bien réels ne manquent pas de nous faire frémir.

Archibald PLOOM

CULTURE-CHRONIQUE.COM encourage ses lecteurs à se rendre en librairie  afin de soutenir le réseau des libraires françaises. Vous pouvez aussi cliquer sur le logo "Lalibrairie.com", votre commande sera envoyée chez le libraire de votre choix. Enfin, hormis "Amazon", toutes les librairies en ligne que nous vous proposons sont aussi des librairies de centre-ville que nous vous encourageons à découvrir.

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter    

 

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE 

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :