Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
FACE A GAIA de Bruno LATOUR :

   Bruno Latour, philosophe et anthropologue des sciences, nous propose huis conférences sur le nouveau régime climatique qui ont le mérite de faire exploser les politiques de demi mesures prise lors de la COP 21. Pour Latour il faut une modification complète de notre manière de vivre sur notre Terre si nous voulons voir l'humanité échapper à un destin funeste. La première étape consistera à changer notre manière de penser le monde dans lequel nous vivons en recherchant l'harmonie là où jusqu'à maintenant nous nous sommes livrés à une exploitation brutale et agressive des ressources que la Terre nous offrait. Latour oppose les "Humains" héritiers d'une modernité anthropocentrique où l'homme est séparé de la nature et les "Terriens" qui respectent et décryptent les signes émis par Gaïa..
L'anthropologue reprend certaines intuitions de Lovelock qui proposa dans les années 1970 une rupture dans nos schémas de pensée en considérant l'ensemble des écosystèmes dans lesquels nous sommes immergés : on entre alors dans l'ère de l'Anthropocène qui considère l'Humanité comme la force principale qui façonne la planète sur laquelle elle vit. Evidemment une telle situation réclame des responsabilités. Jusqu'alors la Terre était considérée comme un lieu inerte ou des êtres animés pouvait surexploités des objets inanimés. Gaïa a réagi en émettant des signes très inquiétants. Bruno Latour propose des outils conceptuels qui permettront d'affronter la mutation écologique que l'humanité doit affronter. Pour lui l'économie de marché mondialisée est largement responsable de la situation dans laquelle nous nous retrouvons aujourd'hui. L'homme dominateur se retrouve désormais dans une situation de faiblesse car les compétences qu'il a développé depuis un siècle ne lui permettent pas de prendre la mesure de la situation.
On retrouve dans "Face à Gaïa" certaines pistes de "Terre-Patrie" d'Edgar Morin mais aussi d'autres d'Isabelle Stengers. Latour avance l'idée que la Terre réagit à ce qu'on lui impose, elle n'est pas un corps inerte. A ce titre les décisions homéopathiques de la COP 21 sont pour l'auteur bien peu de chose par rapport à une situation qu'il juge presque désespérée. Un livre fort et revigorant.
Archibald PLOOM

CULTURE-CHRONIQUE.COM encourage ses lecteurs à se rendre en librairie  afin de soutenir le réseau des libraires françaises. Vous pouvez aussi cliquer sur le logo "Lalibrairie.com", votre commande sera envoyée chez le libraire de votre choix. Enfin, hormis "Amazon", toutes les librairies en ligne que nous vous proposons sont aussi des librairies de centre-ville que nous vous encourageons à découvrir.

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter    

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE 

 

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :