Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
POSSÉDÉES de Frédéric GROS :

  La petite ville de Loudun fut, au XVIIème siècle, le théâtre d’une affaire qui fit alors grand bruit, celle des démons de Loudun appelée aussi affaire des possédées de Loudun. Il s’agit d’une affaire politico-religieuse dont beaucoup d’historiens considèrent qu’elle fut montée de toutes pièces au profit du cardinal de Richelieu. Véritable chasse aux sorcières,  elle vit en 1632, le couvent des Ursulines devenir le lieu de plusieurs cas de possessions diaboliques. Parmi ces cas celui de la mère Jeanne des Anges, supérieure du couvent. Les scènes de convulsions et d’hallucinations se succèdent au point que l’évêque doit faire exorciser les possédées. Pendant les séances d’exorcismes les démons donnent le nom de leur maître : Urbain Grandier,  le curé de la ville.

    Avec “Possédées”, Frédéric  Gros,  qui est aussi philosophe,  nous offre une magistrale reconstitution historique dans une ville de province qui va être rapidement dépassée par les enjeux et les affrontements qui s’y déroulent.  Au coeur du dispositif narratif, Urbain Grandier un homme brillant, beau parleur et grand serviteur de l’Eglise qui va être victime de son amour des femmes.  En pleine période de Contre–Réforme le pouvoir, où plutôt les pouvoirs, ne vont pas hésiter à le sacrifier sur l’autel des petits intérêts.  La succession des portraits des personnalités de l’époque est saisissante.  On assiste aux intrigues politiques et religieuses qui vont opposer les différents acteurs de ce drame.  Grandier qui est l’héritier d’un XVIème siècle humaniste, pas celui des guerres de religions mais celui de Rabelais, de Jacques Amyot, d’Erasme et de Thomas More, va être pris dans le tourbillon vengeur d’un siècle qui se conclura par la révocation de l’Edit de Nantes.

   Le récit nous permet de saisir toutes les contradictions qui parcouraient alors la société française. L’écrivain ne néglige rien des enjeux politiques, économiques et religieux qui vont s'entrechoquer dans cette affaire.  L’instrumentalisation par le parti le plus puissant d’un règlement de compte locale va faire basculer la vie d’un homme qui symbolisait un certain rapport à la foi et à la culture.  Les temps troublés que nous traversons nous permettent sans doute de mieux saisir comment le fanatisme peut s’emparer des esprits des hommes et les pousser à sacrifier leur prochain pour des intérêts qui ont rarement à voir avec le ciel.

Archibald PLOOM

CULTURE-CHRONIQUE.COM encourage ses lecteurs à se rendre en librairie  afin de soutenir le réseau des librairies françaises. Vous pouvez aussi cliquer sur le logo "Lalibrairie.com", votre commande sera envoyée chez le libraire de votre choix. Enfin, hormis "Amazon", la plupart des librairies en ligne que nous vous proposons sont aussi des librairies de centre-ville que nous vous encourageons à découvrir.

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter    

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :