Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
BREVE HISTOIRE DE SEPT MEURTRES de Marlon JAMES :

 L’écrivain  Marlon James  a indéniablement le sens de l’humour avec cette brève histoire de plus de huit cents pages : un roman monumental en vérité !  “Brève histoire de sept meurtres” débutent à Kingtson en 1976 quand sept hommes tentent d’assassiner Bob Marley  mais ne réussissent qu’à le blesser ainsi que plusieurs membres de son entourage.  Même à sept pas un seul ne parvient à viser juste, il faut dire qu’en Jamaïque pas mal de monde consomme certains produits dès le petit déjeuner.   Deux jours après cette tentative de meurtres Bob Marley monte sur scène devant 80 000 personnes pour un concert historique au National Heroes Park dans la capitale jamaïcaine. 

   Ce roman démarre tambour battant et Marlon James maintient un rythme narratif très soutenu tout au long d’un récit  éclaboussée de situations et de personnages haut en couleur.  Pour comprendre ce qui s’est passé lors de cette tentative d’assassinat l’écrivain se transforme en enquêteur mais son roman possède des qualités très supérieures à un simple rapport de police.

   Marlon James écrit  sur un mode envoûtant  de violence et d’inventivité.  Son écriture foisonnante ne renonce à rien et emprunte tous les chemins qui s’offrent à elle : narration résolument polyphonique , descriptions ne négligeant rien  des travers  de l’île,  successions d’actions hypnotiques.  On pense en lisant ce  roman à “Outremonde”  de Dan Delilo. Même force du récit, même ambition à aller au delà des limites respectées jusqu’alors . 

    Marlon James s’affranchit des frontières littéraires  tracées par d’autres pour entrer sur la scène d’un théâtre shakespearien où  comique, tragique,  passion et dérision s’enchaînent dans une fresque qui happe le lecteur  sans jamais relâcher son étreinte.   James fait parler les fantômes et traverse l’histoire de son pays du trois décembre 1976 à nos jours comme on chevauche un cheval fou.   Son projet littéraire aurait semblé délirant  à d’autres mais la puissance narrative de l’écrivain lui offre de pouvoir tout oser.  “Brève histoire de sept meurtres”  n’est pas seulement un immense roman,  c’est une oeuvre hors-normes écrite par un génie dont la densité littéraire  est à couper le souffle. 

Archibald PLOOM

CULTURE-CHRONIQUE.COM encourage ses lecteurs à se rendre en librairie  afin de soutenir le réseau des librairies françaises. Vous pouvez aussi cliquer sur le logo "Lalibrairie.com", votre commande sera envoyée chez le libraire de votre choix. Enfin, hormis "Amazon", la plupart des librairies en ligne que nous vous proposons sont aussi des librairies de centre-ville que nous vous encourageons à découvrir.

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter    

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :