Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
LE FANTÔME DE LA TRANSPARENCE de Jean-Yves GIRARD :

    Jean-Yves Girard né en 1947  fait partie des plus grands spécialistes de la logique mathématique dans le monde.  Il a entrepris un vaste travail de réflexion sur la logique moderne en commençant en 1989 par s’intéresser au théorème de Gödel qu’il présente comme l’antidote à l’instrumentalisation scientiste de la logique. Girard se positionne totalement à contre courant et son exploration  des dérives de la pensée rationnelle l’amène à examiner les idées à la mode dans notre société, idées qui ont colonisé tous les domaines de la science aux médias.  Son dernier ouvrage “Le Fantôme de la transparence” se focalise  sur l’exigence sociale de transparence absolue qui selon le logicien est un leurre total  assimilant le légitime besoin de clarification à la volonté de répondre à tout, de tout prévoir à l’avance.  Girard dont le sens de l’humour peut être féroce utilise le terme “transparentisme” qui serait une forme dérivée du totalitarisme.

    A partir de ce constat Girard va opérer un examen circonstancié de ce recours systématique à l’idée de transparence.  Certaines pages sont extrêmement ardues mais d’autres sont d’une limpidité éclairante.  Le chercheur pointe dans un premier temps le rapport que la logique peut entretenir avec l’irrationalité.  Il revient aussi sur les approximations auxquelles le scientisme peut conduire. “ Le scientisme se caractérise par la minimisation, voire la négation des effets collatéraux du progrès scientifique et technique : voir les controverses sur les OGM ou sur le réchauffement climatique. Il voit dans la science une source de réponses simplistes (…) En oubliant que les indéniables avancées scientifiques sont aussi source de complexification.  Cette relation de la Science est celle de Claude Allègre et de Monsieur Homais, le pharmacien d’Yonville : c’est au nom de l’infaillibilité du Progrès  qu’il pousse, dans “Madame Bovary”, Charles à tenter une opération désastreuse sur un pied-bot.

   A la manière d’un enquêteur avisé Jean-Yves Girard remonte la piste qui a conduit à créer ce monstre qu’est le  “transparentisme”. Sa démonstration est impitoyable et elle nous permet de mieux saisir les articulations conceptuelles qui ont conduit à cet état de fait.  Girard trace les limites de la raison ce qui constitue une avancée conséquente et un vaccin utile contre la dérive d’une pensée  qui peut devenir folle à force de se croire capable de tout résoudre.  “Le Fantôme de la transparence” est un ouvrage d’une grande intensité intellectuelle et d’une exigence morale exceptionnelle qui remet notre rapport à la connaissance sur ses pieds. 

Archibald PLOOM

CULTURE-CHRONIQUE.COM encourage ses lecteurs à se rendre en librairie  afin de soutenir le réseau des librairies françaises. Vous pouvez aussi cliquer sur le logo "Lalibrairie.com", votre commande sera envoyée chez le libraire de votre choix. Enfin, hormis "Amazon", la plupart des librairies en ligne que nous vous proposons sont aussi des librairies de centre-ville que nous vous encourageons à découvrir.

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter     

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :