Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
GERMANIA de Joël SCHMIDT :

Les blessures physiques de la guerre sont rarement superficielles mais celles de l'âme sont toujours traumatisantes et se transmettent malheureusement de génération en génération.

Nous sommes à la fin de la première guerre mondiale, l'armistice du 11 Novembre 1918 vient d'être signé et Karoline, née dans une grande famille de la vieille noblesse allemande, comprend rapidement qu'elle devra quitter l'Allemagne meurtrie et humiliée. Tobie et Cornelia, ses parents, la laissent réaliser son souhait à l'aube de ses vingt ans. Elle rejoint la France, y poursuit des études brillantes et deux années plus tard, elle revient  enfin dans son pays pour y enseigner le français avec une licence de littérature française en poche. Mais la situation économique est difficile et le nazisme fait son apparition. Une nouvelle guerre se profile inévitablement à l'horizon. Trop occupée à sa thèse, Karoline ne prête pas attention à l'agitation ambiante. Elle est surtout subjuguée par Jean, un jeune français qu'elle vient de rencontrer dans son université. Ils vivent ensemble et travaillent pendant de nombreuses années dans une Allemagne qui inexorablement se nazifie. Ce couple mixte n'est pas bien vu pendant cette période de troubles. Contraints de quitter cette nation, ils se réfugient  en France et Karoline en acquiert la nationalité. Tobie et Cornelia, ses parents s'exilent aussi. C'est un déchirement! Ils achètent en Corrèze le château de Loustal.

Commence alors une nouvelle vie, Karoline et Jean deviennent, en 1937,  les heureux parents du petit Gunter.  Mais la seconde guerre mondiale éclate suivie de l'occupation allemande. Le jeune garçon est un peu tiraillé : "Ignorant tout de l'histoire mouvementée des rapports franco-allemands, Gunter tente de garder la balance égale entre ses deux origines et ses deux familles. Les années passent et les interrogations restent: Que choisir entre l'Allemagne et la France ? Comment éviter ces contradictions qui, d'année en année, vont le torturer en silence sans qu'il ose l'avouer à ses familles? Comment ne pas se sentir scindé en deux...."? Gunter ne parvient pas à renier cette Allemagne si ténébreuse. "Français, Allemand? On aura beau faire, cette dichotomie le hante. Le nazisme lui fait horreur, mais pour ne pas sombrer dans la dépression, il s'accroche à son vieux rêve d'une Germania idéale "...Il n'aura de cesse de vouloir redonner ses lettres de noblesse à cette Allemagne qu'il aime tant. Le parcours est toutefois chaotique et les haines tenaces. Que restera t-il de cette Germania tant désirée? Qu'en feront les descendants et seront ils autant habités par cette envie? Le temps n'est il pas celui qui efface lentement les stigmates des rancunes?

Avec Germania, Joël Schmidt nous interroge forcément sur ces difficultés identitaires et ces tiraillements, ces écartèlements  ressentis par tous ceux qui partagent une double culture. Comment réussir en douceur à concilier les deux et à les vivre pleinement, pour qu'elles restent source de richesses et non de conflits ?

Sylvie LAVAINE

CULTURE-CHRONIQUE.COM encourage ses lecteurs à se rendre en librairie  afin de soutenir le réseau des librairies françaises. Vous pouvez aussi cliquer sur le logo "Lalibrairie.com", votre commande sera envoyée chez le libraire de votre choix. Enfin, hormis "Amazon", la plupart des librairies en ligne que nous vous proposons sont aussi des librairies de centre-ville que nous vous encourageons à découvrir.

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter     

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :