Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
NOS PREMIERS JOURS de Jane SMILEY :

Les Etats-Unis  ont une histoire tissée de millions  de récits familiaux qui plongent leurs racines du côté de la côte Est avant de s’étendre jusqu'au Pacifique.  L’écrivain Jane Smiley – qui a déjà remporté le prix Pulitzer pour son roman “L’Exploitation“  - nous propose une véritable fresque historique et familiale au coeur d’un pays en pleine construction de 1920 à 1953.

Walter Langdon et sa femme Rosanna rêvent d’acquérir une exploitation agricole. Ils vont finir  par se décider pour une ferme dans l’Iowa. C’est le point de départ  de cette saga familiale qui va se développer au fil des saisons.  Le rythme de la narration  est celui de la nature  et des naissances, celui d’un temps long que l’écrivain parvient  à rendre  avec une fluidité et un sens du détail qui contribue à faire  de ce roman une peinture profondément réaliste.

  Les moissons se succèdent, d’abord d’avoine puis de maïs.  Les temps changent  et l’agriculture évolue.  L’écrivain  propose un traitement narratif par tableau, année après année, réussissant une incroyable mosaïque où chaque personnage donne une couleur particulière au récit. Les enfants naissent et viennent augmenter cette famille à laquelle le lecteur va progressivement s’attacher.  Franck d’abord, l'aîné des Langdon qui est fort, beau  et qui comprend vite,  tandis que son frère  Joe est plus embarrassé de lui même, plus petit, moins véloce ;  quant à Henri c’est l’intellectuel de la famille, celui qui réfléchit, qui met les choses à distance ; et enfin les trois sœurs, Hildegarde, Lillian et Claire dont l’une, morte prématurément, sera le chagrin éternel de leur mère.  

   Au fil des pages émerge le clan  Langdon avec ses moments de communion et ses malheurs, ses Thanksgivings et ses enterrements, ses années sèches et ses saisons d’abondance.  Le talent littéraire de Jane Smiley, les émotions qu’elle parvient à susciter  chez son lecteur, font du  premier volet de cette trilogie familiale une indéniable réussite éditoriale. 

Archibald PLOOM

CULTURE-CHRONIQUE.COM encourage ses lecteurs à se rendre en librairie  afin de soutenir le réseau des librairies françaises. Vous pouvez aussi cliquer sur le logo "Lalibrairie.com", votre commande sera envoyée chez le libraire de votre choix. Enfin, hormis "Amazon", la plupart des librairies en ligne que nous vous proposons sont aussi des librairies de centre-ville que nous vous encourageons à découvrir. La santé du livre dépend de la santé des librairies. 

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter     

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE

 

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :