Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
UNE FILLE ET UN FLINGUE d’Ollivier POURRIOL :

Dimitri et Aliocha Koulechov  forment une paire inséparable depuis leurs plus jeunes années et pour cause ils sont frères.  Ils rêvent de tourner leur premier film  mais leur origine en font des fauchés congénitaux. « La seule difficulté  d’interprétation dans un film, c’est le budget … »  Les deux garçons sont élèves à l’école de cinéma dirigée par un certain Luc B. Celui-là-même qui affirme comme un principe : « Un film, c’est un hold-up ».  Dimitri et Aliocha ne vont pas se le faire dire deux fois. Débrouillards, un tantinet voyous mais surtout extrêmement ingénieux,  les deux frères vont s’engager  dans une quête roublarde pour parvenir à leurs fins.

  « Une fille et un flingue » est une magnifique déclaration d’amour au cinéma, un roman  qui mélange les genre avec une gourmandise d’esthète.   Ollivier Pourriol   nous entraîne dans un récit  alerte  où se succèdent usurpations d’identité, rendez-vous manqués, arroseurs arrosés… On bascule dans un folie douce qui voit  se succéder les chapitres  comme autant de bobines d’un long métrage foutraque  mais délicieusement  inspiré.  On s’amuse de la teneur  des cours de Luc  B : «  Je vais vous montrer.  Dimitri, Aliocha , mettez vous à la place de l’acheteur, passez derrière le bar, pour voir. Il faut bien vous vendre quelque chose, puisque vous voulez acheter. Mais on ne peut pas vendre « le film » ;  pour l’instant il n’ y a qu’un scénario, des « notes d’intention », du blabla. Alors on vous vend quoi ? »   On appréciera le ton hésitant entre celui de l’homme de l’art et du margoulin.  On goûtera aussi  le surgissement de Catherine D  dans une affaire qui paraissait bien mal embarquée mais nos deux tchatcheurs ont de la ressource, ils sont même franchement irrésistibles à certains moments au point d’arriver à ajouter l’immense Gérard D  à leur projet.

  Voilà donc nos deux apprentis cinéastes embarqués dans une production qui ressemble à un scénario de cinéma pour notre plus grand plaisir.  « Une fille et un flingue » est un roman plein d’intelligence, de références et d’humour  qui se lit d’une traite dans un fauteuil de cinéma.  « Silence ! On tourne ! »

Archibald PLOOM

CULTURE-CHRONIQUE.COM encourage ses lecteurs à se rendre en librairie  afin de soutenir le réseau des librairies françaises. Vous pouvez aussi cliquer sur le logo "Lalibrairie.com", votre commande sera alors envoyée chez le libraire de votre choix. Enfin, hormis "Amazon", la plupart des librairies en ligne que nous vous proposons sont aussi des librairies de centre-ville que nous vous encourageons à découvrir. La santé du livre dépend de la santé des librairies. 

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter     

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :