Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
PORTRAIT DE GROUPE AVEC PARAPLUIE de Violette CABESOS :

    Violette Cabesos est désormais devenue l’une des spécialistes  du thriller  historique  avec déjà trois  best sellers à son actif  qui comptabilisent plusieurs centaines de milliers de lecteurs.  Parmi les qualités de l’écrivain ses lecteurs apprécient un indéniable sens du rythme narratif associé à une vive érudition qui parvient à reconstituer une époque sans jamais tomber dans l’obsession savante.   Violette Cabesos sait aussi sonder avec délice la psychologie de ses personnages y compris les plus pervers.      Après  Le Teinturier de la lune” le nouveau  Cabesos  tient à nouveau toutes ses promesses.  Cette fois “Portrait de groupe avec parapluie  nous propose une héroïne ce qui est une manière de s’adapter à une démographie française qui vieillit.  Marthe Bothorel, une ancienne droguiste désormais retraitée, se passionne  pour l’histoire de l’art, arpentant les couloirs de musées et  les cours de dessin.  Sa passion va l’amener, tout à fait par hasard, à assister à une étrange scène de crime dans les souterrain de la vie de Provins.  D’autres assassinats vont se succéder sans que le commissaire Cointreau à qui l’affaire a été confiée ne parvienne à faire la lumière sur cette affaire. Une seule certitude : le tueur  a un rapport direct avec le monde de l’art, dangereux et totalement psychopathe il se livre sans état d’âme  à une série de meurtres méthodiques commandés par un mobile qui va rester longtemps énigmatique.

   A la poursuite du tueur, Marthe et ses deux vieilles complices déjantées Nastia et Jacote vont être plongées dans un maelstrom temporel qui va les ramener au temps de l’école de Paris.  Les grands noms  de la peinture de la première partie du XX eme siècle viennent s’agréger à un récit  qui nous entraîne  du Bateau-Lavoir de Montmartre à la Ruche de Montparnasse sans oublier la Rotonde et  le Lapin Agile où passèrent Apollinaire, Derain, Modigliani et évidemment Picasso…

   “Portrait de groupe avec parapluie”  est un roman  qui conjugue culture, histoire  et enquête  policière  matinée de vieilles dames  aux trousses d’un  esthète psychopathe. On se régale et on apprend beaucoup sur l’une des périodes les plus riches de la vie artistique française.  Un très bon polar historique  qui s’ajoute à une oeuvre qui s’affirme désormais comme une référence  dans le genre. 

Archibald PLOOM

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter      

 

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE 

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :