Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
TANT QUE DURE TA COLERE d’Åsa LARSSON :

   On ne présente plus Åsa Larson devenue désormais l’une des maîtresses du thriller scandinave. Nous suivons  les enquêtes du procureure  Rebecka Martinsson depuis des années et nous nous réjouissons chaque fois qu’un nouveau roman est annoncé.  Cette fois Martinsson va être confrontée à une affaire  qui va faire remonter le passé que beaucoup croyait définitivement relégué au fond des mémoires. Dans une province reculée du nord de la Suède, 145 km au-dessus du cercle polaire Arctique – dans ces contrées le nord prend tout son sens -  la fonte des neiges libère le corps d’une jeune femme  dans le lac Vittangijärvi .  C’est le début d’une longue enquête mêlée de gel  et de glace dont Larsson a le secret.. “Le gel avait pincé blanchi le moindre brin d’herbe, la moindre brindille jusqu’à  les rendre fragiles et craquants. Les airelles et les genévriers rabougris avaient pris leur sourde teinte verte hivernale. Les bouleaux nains et les myrtilles rendaient du sang et du violet. Le tout recouvert d’une blanche membrane de givre. Une aura de glace.” Le décor est planté, plongé dans une blancheur immaculé mais rapidement  éclaboussée par la noirceur de l’âme humaine.  Après “Le sang versé” et “La piste noire”  l’écrivain  pousse un peu plus loin  l’examen  quasi entomologique des esprits criminels.   Cette fois le crime va faire remonter  un pan d’histoire de cette région de Suède. De vieilles rumeurs refont surface  comme si elles avaient été retenues jusque là par  les glaces au fond du lac. On parle de la mystérieuse disparition en 1943 d’un avion allemand au dessus de la région de Kiruna. Et personne n’a tellement envie de revenir, au sein de la population locale,  sur les accointances que certains entretenaient avec les nazis.   Larsson parvient  à développer un thriller psychologique  d’une incroyable  complexité  qui nous entraîne de rebondissement en rebondissement jusqu’à un dénouement à couper le souffle.  “Tant que dure ta colère”  est un roman très noir qui révèle  des aspects peu  connus de l’histoire de Suède qui sont évoqués  à travers une enquête où planent des fantômes assez peu recommandables qui vont hanter Rebecka Martinsson tandis qu’elle pourchasse un tueur implacable.  Un frisson glacé parcourt le lecteur de bout en bout. 

Archibald PLOOM 

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter      

 

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :