Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
CROIS-LE ! de Patrice GUIRAO :

 Tout le monde connait Al Dorsey ! Le célèbre détective tahitien  qui a aussi fait la célébrité de son auteur Patrice Guirao.  “Crois- le !” constitue une véritable  révélation  puisqu’il  nous ouvre à une dimension nouvelle : celle du polar Pacifique.  Le polar français avait bien besoin de ce petit vent de fraicheur pour  retrouver un nouveau souffle car force est de constater que si l’offre du polar français est considérable  elle n’est pas vraiment destinée à nous remonter le moral.  On patauge généralement dans le clauque,  le mélancolique  et la désespérance. On aime mais on apprécierait parfois  que les auteurs  se livrent au même exercice  que Jean Sebastien Bach  : les variations ! A ce titre Patrice Guirao est un orfèvre dans le genre, en nous invitant  à franchir l’océan Pacifique puis à nous perdre dans les rues de Papeete  il a déjà  gagné un incroyable pari, nous projeter dans la touffeur tahitienne loin des cartes postales stéréotypées. 

   “Crois-le !”  est un polar  totalement hors normes  qui déjoue les codes du genre. Al Dorsey est privé comme il aurait pu être employé à la poste ou chauffeur de taxi. Petit à petit, faute d’affaires, il se retrouve pris à son propre piège dans la mesure où il ne s’intéresse qu’à des histoires qui le ramènent à lui. En fait il n’est pas sorti de l’enfance, c’est un antihéros typique. Il aborde les choses avec un regard un peu incrédule. Il n’a aucune certitude, il peut tout remettre en cause. C’est un grand adolescent. Quand les autres personnages boivent de l’alcool, il se contente d’un jus de citron. Sa petite amie est une jeune chinoise manchote qui s’est fait manger le bras enfant par un requin.  Les personnages avec des handicaps sont rarement inclus dans les romans  et Patrice Guirao en fait une jeune femme  au caractère bien trempé car elle est mannequin, ce qui est normalement réservé aux plus belles femmes du monde jamais manchotes.  Et puis il y a Toti   - l’un des personnages fort de ce roman - le vieux chinois qui nous arrache un éclat de rire chaque  fois qu’il fait une apparition dans le roman. 

  « Crois-le ! » appartient évidemment au genre policier mais il tient une partie de sa force narrative de son immersion dans  les parfums, les sons  et  les atmosphères de l’univers polynésien. Al Dorsey va plonger  bien malgré lui  dans les secrets de personnages  hors du commun et on suit ses pérégrinations  avec  un plaisir qui ne cesse  de grandir à mesure  que le récit avance.  Patrice Guirao  a réussi  à se faire une place originale  dans le monde du polar  et nul doute qu’Al Dorsey  ne fait qu’entamer une carrière  qui n’a pas fini de nous étonner.   

Archibald PLOOM 

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter      

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :