Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
LES ILLUSTRES DE LA TABLE de Mathieu BURNIAT et Benoist SIMMAT :

 Lecteur non amateur de bonne chère et d’anecdotes passez votre chemin ! (Mais en ce cas là vous manquez quelque chose! Et d’ailleurs qui êtes vous?)

Cet album met délicieusement en lumière les grandes personnalités de la gastronomie mondiale. 

On se délecte des vies et aventures de ces figures emblématiques, le spectre chronologique est vaste d’Apicius à Ferran Adrià en passant par Brillat-Savarin ou la Mère Poulard. Chaque portrait est associé à un mets particulier ou des spécialités locales. Les histoires sont fascinantes car elles proviennent toutes de sources directes. Les auteurs se sont éloignés de la fiction pour retranscrire avec passion une encyclopédie illustrée de ces figures de proue de la cuisine. 

La bande dessinée ne se contente pas d’illustrer mais constitue bel et bien une réécriture poétique, les illustrations complètent le texte et l’enrichissent de précisions techniques, menus ou anecdotes. 

Le talent du duo à l’oeuvre rappelle celui des illustres mises en scène, à travers leurs traits les auteurs nous rappellent des émotions gustatives, des souvenirs (inoubliables Maïté et Micheline dans la cuisine des mousquetaires!) et évoquent des parfums et odeurs qui ouvrent subtilement l’appétit.

Comme un grand chef moderne, ils réussissent avec simplicité à nous ramener dans le passé pour le redécouvrir et le dépoussiérer. Ils rappellent l’importance de la tradition pour pouvoir créer et s’en affranchir. 

Les auteurs s’excusent de ne pouvoir faire figurer tous les ‘illustres’ une dernière partie est donc consacrée aux ‘ Illustres du Futur’ ces gens qui oeuvrent aujourd’hui à une gastronomie moderne, non pas industrielle et énergivore, mais bien  respectueuse de l’être humain et son environnement. Cela leur permet ainsi d’aborder les enjeux actuels de la cuisine, cette nécessité non seulement de se nourrir, de préserver l’environnement et éduquer à la santé, mais aussi les incongruités mondiales: menace de surpoids pour certains et malnutrition pour d’autres. 

Ils nous rappellent que se nourrir n’est pas un acte anodin mais bien un acte politique, lorsque nous nous nourrissons nous ne sommes pas de simples consommateurs, nous avons un impact sur notre corps d’abord et sur tout ce qui nous entoure aussi.

On pourra citer dans la veine de cet album la remarquable série Chef’s Table de David Gelb pour Netflix, que je vous encourage à visionner, les portraits de chefs sont sublimes et magistralement mis à l’honneur, un excellent accompagnement pour cet album. Chers lecteurs! À vos casseroles! Dégustez !

Marie SATOUR

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter      

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :