Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
DE LA GUERRE de John KEEGAN :

  John Keegan est l’un des historien incontesté de la guerre et son savoir dans ce domaine est proprement encyclopédique. Il convient donc de se réjouir de l’actualité éditoriale qui entoure cette personnalité hors du commun avec la publication d’un recueil de trois de ses ouvrages référence sur la question. “ De la guerre” regroupe en effet “Anatomie de la bataille”,  “L’art du commandement” et de la  “Histoire de la guerre”. L’ensemble est certes roboratif mais il a le mérite de procéder au rapprochement de trois textes qui ont fait date et qui continue à servir de référence aux spécialistes de la stratégie et  des conflits armés.

    Comme le souligne dans sa présentation Arnaud Blin “Keagan apparait tout à la fois comme l’héritier de Creasy et l’élève de Boch et de Duby, avec en plus une sensibilité stratégique  proche de celle d’Ardant du Picq.” Avec une telle filiation nul doute que son oeuvre  est celle d’un historien exigeant qui reste constamment attaché aux conditions  des temps  étudiés. La guerre est toujours le reflet  d’une époque, d’un siècle, voire d’une décennie.

    Outre les trois essais compris dans ce recueil, Keegan fut également l’auteur de deux volumes sur les Première et Seconde Guerres mondiales et d’un livre sur la guerre de sécession. Par ailleurs, il dirigea une remarquable série d’une quinzaine de volumes sur l’histoire de la guerre, collaborant enfin avec la BBC  à  divers documentaires sur le sujet.  L’approche de Keagan tient toujours compte de la complexité générée par la conjonction des temps, des cultures, des lieux et des événements; l’historien cherchant constamment à construire des concepts opérants et adaptés aux situations étudiées.

   Cette somme, de plus de 1200 pages, nous propose, en définitive, un voyage fascinant au sein d’un monde plein de bruit et de fureur et où pourtant la pensée des hommes n’est jamais absente. En effet la guerre n’est pas une invention ex nihilo, c’est ce que démontre  cette étonnante et passionnante trilogie. Notons au terme de l’ouvrage un index bien utile qui permettra une lecture par entrées pour ceux qui le souhaitent.  Ce “De la guerre”, un peu plus léger qu’un boulet de canon, pèse  par son érudition et sa portée historique et constitue finalement le creuset d’une sagesse nourrie d’expérience pour tous les défenseurs d’une paix qui ne pourra jamais se passer d’un bras armé efficace et constamment  disponible. 

Hugues DE SINGLY

CULTURE-CHRONIQUE.COM encourage ses lecteurs à se rendre en librairie  afin de soutenir le réseau des librairies françaises. Vous pouvez aussi cliquer sur le logo "Lalibrairie.com", votre commande sera alors envoyée chez le libraire de votre choix. Enfin, hormis "Amazon", la plupart des librairies en ligne que nous vous proposons sont aussi des librairies de centre-ville que nous vous encourageons à découvrir. La santé du livre dépend de la santé des librairies. 

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique       

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE 

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :