Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
UN ETE AVEC MONTAIGNE d’Antoine COMPAGNON :

    Parfois un livre naît d’une expérience originale. Quand Philippe Val proposa à Antoine Compagnon – l’un des plus fins connaisseurs de la littérature française - de parler des « Essais » de Montaigne quelques minutes par jour  durant l’été à l’heure de Lucien Jeunesse sur France Inter, ce dernier n’hésita pas longtemps. Pourtant tout dans cette idée allait contre sa culture universitaire qui privilégiait le retour au texte dans sa complexité et ses contradictions ; quiconque aurait osé découper Montaigne et le servir en morceaux aurait été aussitôt ridiculisé, voué aux  poubelles de l’histoire.  Compagnon s’est autorisé à revenir sur un tel interdit pour notre plus grand plaisir.  Ceux qui ont eu la chance de passer l’été avec Montaigne cette année-là se souviennent de moments d’éblouissement qu’on aurait voulu voir durer bien au-delà de cette saison.

   Les éditions des Equateurs nous permettent de revenir sur cet été heureux  à travers la publication d’  « Un été avec Montaigne » qui reprend les quarante commentaires qui s’égrenèrent   entre juillet et août 2012. Où nous pouvons cette fois cheminer de conserve en compagnie de ce cavalier dur à la douleur que fut Michel de Montaigne. La lecture de ce petit volume  nous offre une manière de méditation plus approfondie, moins furtive et finalement  renouvelée des « Essais ».  Les chapitres se succèdent éclairant  telle ou telle thématique de la pensée de Montaigne. On redécouvre les  vertus de la conversation où le philosophe se présente accueillant aux idées des autres, ouvert, disponible, et non têtu, borné, buté dans ses opinions.  Sur la guerre et la paix  les « Essais » veulent conserver la liberté  de chacun en temps de guerre car, pour Montaigne, il n’y a pas de bien supérieur à  la liberté. A ce titre celui qui fut maire de Bordeaux pendant les guerres de religions propose  un art non tant de la guerre ou de la paix, que de la paix  en temps de guerre, de la vie en paix durant la pire des guerres. Le chapitre sur l’amitié revient aussi sur le personnage clef que fut Etienne de la Boetie qui joua un rôle si important  dans la vie de Montaigne.  Antoine Compagnon  a su choisir les meilleurs extraits des essais sur la bibliothèque, le Nouveau Monde, l’éducation, la torture, la bonne foi, le surpoids,  les indiens, la désinvolture, qu’il sait éclairer à travers une langue sans afféteries.

   « Un été  avec Montaigne » est un ouvrage à la fois tonique et plein d’esprit qui nous offre de jouir de l’instant présent et de ne se précipiter pour rien, un ouvrage qui fait l’effort d’actualiser l’une des pensées les plus originales de la pensée française.

Archibald PLOOM

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter      

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE   

 

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :