Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
LE ZEN DANS L’ART DE L’ECRITURE de Ray BRADBURY :

     Ray Bradbury qui écrivit “Farhenheit 451”, l’un des chefs-d’oeuvres de la littérature de science fiction, était un auteur prolifique  qui n’hésitait pas, de son vivant,  à partager ses méthodes  de travail.  Les anglo-saxons sont beaucoup plus généreux de ce point de vue que les écrivains hexagonaux. Ils considèrent  l’écriture comme un travail  qui peut perpétuellement s’approfondir. Le talent  est d’abord une affaire d’organisation  autour de la créativité qui doit être apprivoisée,  nourrit et accompagnée dans son développement.

    Les éditions Antigone 14 viennent d’avoir la bonne idée de publier  sous le titre “Le zen dans l’art de l’écriture” douze essais dédiés à l’art d’écrire, manière pour Bradbury de partager son bonheur d’écrire et de transmettre les clefs de son exceptionnelle créativité.   Les formules de l’écrivain  touchent avec beaucoup de justesse  celui qui nourrit la flamme de l’écriture  avec l’espoir d’être un jour publié. “Vous êtes un puits profonds où dorment des trésors, alors reculez vous et criez , faites-y résonner votre voix , et vous resterez ébahi par l’explosion de révélations que vous sentirez gronder en vous.”  Ce ne sont pas  des propos  que l’on a l’habitude d’entendre dans les universités françaises.  Mais passons…

   L’écrivain américain raconte avec beaucoup  de réalisme la genèse de certaines oeuvres marquantes. Où l’on découvre l’importance de la nouvelle aux Etats-Unis qui a permis à de nombreux jeunes écrivains de débuter leur carrière.  Par ailleurs le rapport que nourrit Bradbury avec la science fiction n’est pas celui auquel on pourrait s’attendre. “ Dans d’autres écrits, j’ai assimilé ce processus littéraire entre Persée et Méduse. Observant le reflet de Méduse dans son bouclier de bronze, alors qu’il feint de regarder dans une autre direction, Persée décapite la Gorgone d’un coup qu’il porte derrière lui, par dessus son épaule. De même la science fiction fait mine de s’intéresser au futur, mais ce n’est que pour mieux soigner les maladies qu’endure notre époque. Prendre des voies détournées, voilà le secret.  Et la métaphore, voilà la médication.”  Tous les amateurs de science fiction approuveront cette vision des choses.

   Ces douze essais permettent à la fois de dégager  la méthode d’écriture et de créativité de l’un des écrivain américains les plus prolifiques tout en nous replongeant au coeur d’une oeuvre qui marqua des générations de lecteurs. “Le zen dans l’art de l’écriture” redonnera courage aux plus désespérés et fera forcément naître de nouvelles vocations et puis cette manière de s’adresser à des lecteurs du XXIème siècle par delà la mort n’aurait pas déplu à Ray Bradbury…

Archibald PLOOM

 

CULTURE-CHRONIQUE.COM encourage ses lecteurs à se rendre en librairie  afin de soutenir le réseau des librairies françaises. Vous pouvez aussi cliquer sur le logo "Lalibrairie.com", votre commande sera alors envoyée chez le libraire de votre choix. Enfin, hormis "Amazon", la plupart des librairies en ligne que nous vous proposons sont aussi des librairies de centre-ville que nous vous encourageons à découvrir. La santé du livre dépend de la santé des librairies. 

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter       

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :