Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
POUR QUE RIEN NE S’EFFACE de Catherine LOCANDRO :

    Après son très beau  L’histoire d’un amour” Catherine Locandro  nous propose  avec  Pour que rien ne s’efface  un roman chorale  où les voix et les rencontres se succèdent à rebours d’une disparition, celle de Lila Beaulieu retrouvée sans vie dans  sa soixante cinquième année. Cette ancienne icône du cinéma vivait dans un petit studio, oubliée de presque tous et l’écrivain  va retracer sa vie  en retissant  chacune de ses étapes à travers le regard  de douze témoins  qui auront croisé  Lila à des moments différents  de son existence.  Ces voix vont se superposer et retracer  son parcours, celui d’une disparition  progressive à partir  de l’incandescence  d’une image de cinéma, celle qu’elle était devenue  presque au début de sa vie  mais qui, d’une certaine manière, n’a pas tardé à la perdre.  

   Par petites touches Catherine Locandro va reconstituer  chaque pièces de  cet habit d’Arlequin que fut la vie de de Lila Beaulieu.   Des heures qui suivirent son trépas à la naissance de Lila,  l’écrivain remonte le temps  à travers  le récit des personnages  qui vont se succéder au fil des chapitres.  

   Les contours de cette femme qui s’était abîmée dans la solitude et l’alcool à la fin de son existence se redessine  progressivement. D’amours perdus en rencontres de hasard   la vie de Leila va se faire puis se défaire.  Le style à la fois enlevé et profond  de Catherine Locandro rend cette minutieuse enquête psychologique  passionnante.  Le dévoilement fonctionne sur un mode impressionniste. L’écrivain éclabousse la toile des couleurs  qui furent celles de cette héroïne  tombée dans l’oubli.  Quand le temps est enfin retrouvé la mémoire de cette vie est entièrement reconstitué et le point final redevient le point de départ.

   “ Pour que rien ne s’efface” est une performance littéraire et un remarquable roman sur le sens de la vie, le travail de mémoire et les liens qui unissent les êtres les uns aux autres. Une oeuvre profondément humaine qui ne néglige rien des contradictions d’une existence et qui révèle sur un mode chorale  chaque faille, chaque  détail, chaque silence de celle ci.  Une magnifique réussite littéraire.  

Archibald PLOOM 

CULTURE-CHRONIQUE.COM encourage ses lecteurs à se rendre en librairie  afin de soutenir le réseau des librairies françaises. Vous pouvez aussi cliquer sur le logo "Lalibrairie.com", votre commande sera alors envoyée chez le libraire de votre choix. Enfin, hormis "Amazon", la plupart des librairies en ligne que nous vous proposons sont aussi des librairies de centre-ville que nous vous encourageons à découvrir. La santé du livre dépend de la santé des librairies. 

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter       

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :