Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
L'INSTALLATION DE LA PEUR de Rui ZINK :

Je ne suis pas une passionnée des films ou livres à sensation forte car je déteste me faire peur, mais j'ai senti ma curiosité s'aiguiser à la lecture de ce titre très évocateur " L'installation de la peur". Que se cache t-il derrière ces quelques mots? Mon impatience fut de courte durée car nous pénétrons  dans le vif du sujet dès les premières pages.

Deux hommes se présentent au domicile d'une jeune femme. Dès qu'elle entend la sonnerie retentir , elle est comme tétanisée. A-t-elle quelque chose à se reprocher pour ne pas ouvrir promptement? Elle finit par se résoudre à les faire entrer chez elle, il faut dire que leur insistance a eu raison de sa résistance.

- Bonjour chère Madame. Nous sommes venus installer la peur

Apparemment ce n'est pas vraiment une surprise pour cette femme mais elle aurait aimé ne jamais voir cet instant arriver.

Chère Madame, le progrès n'attend pas. C'est pour le bien du pays. Madame n'est pas sans savoir que l'installation de la peur est un objectif patriotique.

Alors comment installe-t-on la peur ? Par le verbe,  bien évidemment! Débute alors une interminable litanie sur les quartiers infréquentables, la crise économique, les virus qui attaquent l'homme sans que celui ci puisse se défendre, les vieux qui coûtent si cher à la collectivité.... Tous les maux de la société sont épluchés, les deux hommes se passent les mots comme des joueurs de tennis s'envoient la balle. La femme ne peut rien dire, juste écouter ce flot de paroles dévastatrices. Aucun répit , aucun silence n'est accordé si ce n'est celui qui amplifie la peur car même les regards inoculent le mal, injectent le venin.

Et comme si ce n'était pas suffisant pour convaincre, d'autres thèmes sont abordés et viennent à la rescousse: les pauvres, le terrorisme, la maladie...

Le message est très clair. C'est si facile de jouer avec les peurs, c'est si facile de rendre l'homme méfiant!  Mais attention, installer la peur provoque aussi des réactions parfois incontrôlables.  Il faut bien se défendre et quand on a peur, on fait n'importe quoi, tous ceux qui nous entourent peuvent devenir des dangers imminents alors il faut les combattre.

Le rythme dans l'écriture de Rui Zink est propice à désorienter le lecteur, car  cette femme n'a pas de nom, elle est personne, elle est tout le monde. Rassurez vous c'est une fiction, grossièrement et volontairement caricaturale et ironique! C'est un huis clos haletant, écrit de façon théâtrale mais porteur d'un message éminemment politique.

SYLVIE LAVAINE 

CULTURE-CHRONIQUE.COM encourage ses lecteurs à se rendre en librairie  afin de soutenir le réseau des librairies françaises. Vous pouvez aussi cliquer sur le logo "Lalibrairie.com", votre commande sera alors envoyée chez le libraire de votre choix. Enfin, hormis "Amazon", la plupart des librairies en ligne que nous vous proposons sont aussi des librairies de centre-ville que nous vous encourageons à découvrir. La santé du livre dépend de la santé des librairies. 

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter       

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE  

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :