Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
CHELMNO - PROLOGUE A L’INDUSTRIE DU MEURTRE DE MASSE de Patrick MONTAGUE :

    Premier camp d’extermination, Chelmno fut aussi  le premier endroit où les nazis furent confrontés au problème  de l’enterrement de  plusieurs milliers de corps  dans des fosses communes ce qui ne tarda pas à poser des problèmes  techniques qui exigeaient que les bourreaux se penchassent  rapidement  sur des solutions qui firent école.  Chelmno est situé en Pologne près de Lodz et le gouverneur nazi de la province, Arthur Greiser, était déterminé à régler “le problème juif local”.  Il mit en place un programme d’une capacité limitée mais qui constitua la répétition de ce qui n’allait pas tarder à suivre

   L’historien américain, Patrick Montague reprend la terrifiante généalogie de cette expérience  qui a fait basculer l’humanité du côté  du meurtre industriel. Son ouvrage met méthodiquement en lumière les différentes étapes qui virent se développer les prémisses de l’Aktion Reinhard ce processus industriel de mise à mort dans des centres de tueries qui, selon Himler, réglerait le “problème juif européen”.  Les historiens dans la suite de Raul Hilberg – l’auteur de la somme historique “La destruction des juifs d’Europe” – ont souvent négligé l’expérience de Chelmno pour se concentrer sur des camps plus emblématiques de ce qu’on appellera à partir de janvier 1942 “la solution finale”. Montague corrige cette tendance en révélant l’importance de ce terrible lieu d’expérimentation.  Il décompose le programme d’extermination de Chelmno en deux périodes : la première va de 1941 à 1943  et constitue le prologue à l’industrialisation du meurtre, la seconde court jusqu’en 1945 année de la liquidation du camp. On sait aujourd’hui que 152 000 personnes furent assassinées à Chelmno.

  Chelmno préfigure la mise en place du gazage systématique des populations destinées à l’extermination.  Il fonctionna d’abord avec trois camions à gaz appelés  “véhicules spéciaux”.  L’idée de ces camions remonte à 1939. Le système en était très simple : les déportés étaient placés dans un container hermétique  placé  sur  la plateforme du camion. Quand ce dernier se mettait à rouler les gaz d’échappement sortaient dans le container asphyxiant les malheureux qui s’y trouvaient. Les annexes de l’ouvrage  reviennent en détails sur cette technique qui fut rapidement améliorée par les nazis.  On trouve aussi une intéressante liste qui éclaire le sort des principaux protagonistes juifs – en particulier ceux qui parvinrent à s’évader – mais aussi des nazis qui participèrent à cette sinistre expérience.

   “Chelmno” est un ouvrage historique important car il révèle le rôle que joua cette tentative de liquidation systématique d’une population dans l’établissement de la solution finale. L’historien s’appuie sur une documentation de premier plan qui reprend de nombreux témoignages et des documents statistiques qui fournissent un éclairage très précis sur ces événements.  En revanche l’ouvrage est déconseillé aux esprits trop sensibles.

Hugues DE SINGLY

CULTURE-CHRONIQUE.COM encourage ses lecteurs à se rendre en librairie  afin de soutenir le réseau des librairies françaises. Vous pouvez aussi cliquer sur le logo "Lalibrairie.com", votre commande sera alors envoyée chez le libraire de votre choix. Enfin, hormis "Amazon", la plupart des librairies en ligne que nous vous proposons sont aussi des librairies de centre-ville que nous vous encourageons à découvrir. La santé du livre dépend de la santé des librairies. 

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter       

 

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :