Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
ELOGE DU COMPROMIS d’Henri WEBER :

La gauche réformiste est en morceaux dans le monde entier et particulièrement en Europe. Les partis sociaux démocrates sont attaqués sur leur droite par les formations  du type front national spécialisées  dans les promesses économiques intenables  mais qui  font  ventre de toutes les déceptions d’un électorat de gauche déboussolé. Quant  aux partis révolutionnaire de gauche ils continuent  à développer des thèses qui relèvent du socialisme des origines  plein de générosité mais qui  tuerait l’économie d’un pays en moins de deux ans. La redistribution est possible si il y a création de richesse et  cette  partie de l’équation n’est jamais abordée par les partis révolutionnaires qui continuent à rêver d’un hypothétique grand soir.

   Henri Weber  qui fut de toutes les aventures du parti socialiste et qui connut  le meilleur comme le pire  nous propose avec son ouvrage  intitulé “Eloge du compromis”  un réexamen complet de ce que   furent les différentes étapes du socialisme  depuis l’origine  jusqu’à  nos jours et quelles perspectives  s’ouvrent désormais à lui malgré les temps difficiles qu’il traverse.

    Le constat de Weber est simple : la gauche ne peut pas mourir  car elle est  avant tout une conception de l’homme et de la société, un système de valeurs, qui s’incarnent  dans quelques grands objectifs.   La gauche est d’abord structurée par les valeurs de la révolution française : liberté , égalité, fraternité mais aussi  l’exercice de la raison, les droits de l’homme.  Par la suite  d’autres valeurs  se sont agrégées  telles que la justice sociale, la  laïcité,  le féminisme, le principe de responsabilité.  A partir de là  l’auteur examine  les raisons qui ont poussé le socialisme dans le fossé, d’abord la mondialisation mais aussi la financiarisation du capitalisme associée à la révolution du numérique  sans parler de l’urgence économique…. Les difficultés sont nombreuses mais les solutions peinent à venir. 

   Henri Weber imagine les conditions d’un saut démocratique  qui permettrait  aux partis sociaux démocrates de retrouver  un discours cohérent.  Pour lui la réponse à la nouvelle crise du capitalisme n’est pas le libéralisme économique et l’utopie  mortifère de la société de marché.  Il propose une vision éco-socialiste qui explore de nouvelles pistes qui devront selon lui être appliquées au niveau européen pour avoir une réelle influence sur le cours du monde. La gauche de gouvernement devra désormais faire vivre le compromis d’adaptation progressiste à la mondialisation et à la troisième révolution industrielle. Son enjeu principal sera l’instauration d’un nouveau mode de production, de consommation et d’existence. De bonnes raisons de se plonger  dans cet “Eloge du compromis

Archibald PLOOM 

CULTURE-CHRONIQUE.COM encourage ses lecteurs à se rendre en librairie  afin de soutenir le réseau des librairies françaises. Vous pouvez aussi cliquer sur le logo "Lalibrairie.com", votre commande sera alors envoyée chez le libraire de votre choix. Enfin, hormis "Amazon", la plupart des librairies en ligne que nous vous proposons sont aussi des librairies de centre-ville que nous vous encourageons à découvrir. La santé du livre dépend de la santé des librairies. 

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter        

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE 

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :