Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
L’ABDICATION d’AQUILINO MORELLE :

   Aquilino Morelle a été conseiller du président de la République, François Hollande, dans les premières années du quinquennat.  Morelle est un homme résolument de gauche et il  revient  sur l’échec qu’a constitué ce quinquennat dans  cet ouvrage au titre qui sonne comme un aveu d’impuissance : “L’Abdication”.   L’ancien conseiller n’est pas tendre avec son ancien patron.  Pour lui Hollande au lendemain de son élection  avait quelques mois pour agir. Au premier G8, à Camp David, le 19 mai 2012, Obama l’assure de son soutien sur une relance Européenne et certains dirigeants européens comme les espagnols et les italiens souhaitaient aussi que la France  propose une nouvelle  politique pour L’Europe.  Pourtant Hollande va rester sur la réserve faisant finalement le choix de la résignation, se refusant à prendre le leadership européen. C’est d’emblée le grand tournant de la résignation. Le discours du Bourget est enterré  dès les premiers jours  de la présidence Hollande.

  La démonstration de Morelle est implacable : toutes les qualités  du candidat socialiste qui ont contribué  à sa victoire se sont retournées contre lui. Hollande comprend tout mais  ne décide de rien. C’est un cérébral qui sait saisir la complexité des situations mais qui se montre finalement incapable d’arbitrer.  Morelle  reprend le diagnostic de Pierre Mendès France  sur une construction européenne basée sur le libéralisme économique  qui détournerait les peuples de sa construction. Prophétie qui est devenue malheureusement une triste réalité.

   Pour Morelle l’affaire de Florange sonne le glas du  quinquennat. L’idée de patriotisme économique sombre définitivement et Mittal, représentation  du monde de la finance combattue par le candidat Hollande, ramasse la mise.  Principe de réalité diront  certains mais Aquilino Morelle ne l’entend pas de cette oreille.  François Hollande n’a pas fait la politique pour laquelle il avait été élu.

    “L’Abdication” est un réquisitoire implacable contre la politique qui a été menée depuis 2011 et qui, selon Morelle,  a fait perdre son âme à la gauche.   La critique est souvent juste  mais on a le sentiment, au terme de la lecture, que l’ancien  conseiller du président  aurait pu faire ses valises  bien avant de se faire bêtement attraper pour une triste affaire qui ne sonnait pas très de gauche non plus. Le pouvoir peut éloigner rapidement des idées qui nous y font parvenir.  Ce livre est, en définitive,  le constat d’une faillite individuelle et collective.  L’Abdication” fait le récit de ces années où le courage et la détermination ont manqué, tout simplement.  C’est ce que se dira le simple citoyen qui aimerait bien que les hommes politiques fassent parfois des choix qui redonnent un peu de grandeur à l’action politique.  Mais le livre se referme et une autre histoire va commencer…  

Archibald PLOOM

CULTURE-CHRONIQUE.COM encourage ses lecteurs à se rendre en librairie  afin de soutenir le réseau des librairies françaises. Vous pouvez aussi cliquer sur le logo "Lalibrairie.com", votre commande sera alors envoyée chez le libraire de votre choix. Enfin, hormis "Amazon", la plupart des librairies en ligne que nous vous proposons sont aussi des librairies de centre-ville que nous vous encourageons à découvrir. La santé du livre dépend de la santé des librairies. 

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter       

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE 

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :