Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
DANS LA GOOGLE DU LOUP de Christine KERDELLANT :

    Dans la Google du loup” est un ouvrage qu’il faut absolument lire car s’il parait relever de la science fiction il ne révèle rien moins que la réalité : la fin progressive et programmée de notre vie privée. Comme le dit bien la formule devenue célèbre : “Si Google est gratuit, c’est parce que le produit, c’est vous.  Christine Kerdellant a mené une enquête très approfondie sur ce moteur de recherche hégémonique et le constat  est alarmant.     Comme l’explique l’auteur américain Bruce Scheir : “Nous sommes devenus les serfs des géants du Web (…) Certains font allégeance à Google, d’autres à Apple. Peu importe. Il est de plus en plus difficile d’éviter le serment d’allégeance à au moins l’un d’entre eux. ” Les entreprises sont comme des seigneurs féodaux et nous sommes leurs vassaux, leurs paysans et parfois leur serfs.  Christine Kerdellant rappelle qu’il existe heureusement des alternatives comme le moteur français de recherche Qwant qui protège les données de notre vie privée en ne les partageant pas et considérant la publicité comme une option que vous choisissez ou non.

    Evidemment l’auteur pointe que Google n’est pas seul dans le rôle du grand méchant loup numérique: des banques, des compagnies de télécom ou des assureurs connaissent aussi beaucoup de chose à notre sujet.  Reste que Google est le premier acteur de la surveillance numérique et il n’a pas l’intention d’en rester là.  Non content de considérer la vie privée de ses utilisateurs comme une anomalie et la surveillance comme un désagrément inévitable, il vise beaucoup plus loin. Comme l’explique l’un de ses fondateurs, Larry Page : “Google sera inclus dans le cerveau des gens. Quand vous penserez à quelque chose que vous ne savez pas , vous recevrez automatiquement l’information” et il ajoute “Vous aurez un implant cérébral, et quand vous penserez à quelque chose, il vous donnera la réponse.” Nul doute que Google vous montrera en plus les publicités qui correspondront à votre question…

   Christine Kerdellant voit dans l’homme augmenté imaginé par Google rien moins qu’un homme diminué  puisque nos facultés de mémorisation et de cognition,  notre imagination se réduisent chaque jour depuis que nous  cherchons tout, à tout instant, sur le prolongement de notre bras et de notre cerveau…. Google cherche par tous les moyens à se rendre indispensable, nous préparant à l’avènement de l’homme machine.  En externalisant notre mémoire hors de nous même nous nous sommes appauvris et rien ne dit que nos données externalisées ne pourraient passer entre de mauvaises mains.

   Google est devenu une entreprise totalitaire qui s’approprie chacune des informations personnelles que nous laissons circuler par son canal et qui devient automatiquement sa propriété.  Kerdellant en plus de son travail d’enquête et d’analyse nous propose plusieurs récits qui constituent des scénarios   de ce que va être notre existence googelisée dans un avenir proche et il va sans dire qu’une vie livrée aux robots et aux algorithmes fait froid dans le dos.  Christine Kerdellant ne s’avoue pas vaincue pour autant car selon elle il existe des solutions pour arrêter Google même si la société a déjà programmée la disparition d’Homo sapiens à travers son programme de recherche sur l’intelligence artificielle.  Pour livrer ce combat contre le cours inexorable que semble suivre la réalité dans ce domaine, nous avons besoin de savoir  et cet ouvrage constitue une excellente base de réflexion.  Lisez “Dans la Google du loup”, offrez le, recommandez-le … Le temps presse…

Archibald  PLOOM

CULTURE-CHRONIQUE.COM encourage ses lecteurs à se rendre en librairie  afin de soutenir le réseau des librairies françaises. Vous pouvez aussi cliquer sur le logo "Lalibrairie.com", votre commande sera alors envoyée chez le libraire de votre choix. Enfin, hormis "Amazon", la plupart des librairies en ligne que nous vous proposons sont aussi des librairies de centre-ville que nous vous encourageons à découvrir. La santé du livre dépend de la santé des librairies. 

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter       

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE 

 

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :