Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
LES HOMMES DE VICHY de Jean-Paul COINTET :

Certains historiens présentent Vichy comme une parenthèse  de l’histoire  de France, un accident  historique à évacuer de la mémoire collective, d’autres au contraire portent le fer dans la plaie pour l’examiner  en détails sans  rien omettre  de ce qui constitue sa réalité.  Jean-Paul Cointet, à qui l’on doit déjà l’excellente “Histoire de Vichy”, fait partie de la seconde catégorie d’historiens.  Il compte désormais parmi les meilleurs spécialistes de la question et son ouvrage “Les hommes de Vichy” le démontre à nouveau. Comme l’explique  l’historien : “Quand un régime nouveau s’établit, la première exigence qui se pose à lui est celle du personnel apte à le servir.  Ne perdons pas de vue, ici, la soudaineté des événements. Elle est peu propice à l’éclosion spontanée de vocations et de talents nouveaux.” Le régime n’a pu s’appuyer que sur des générations au passé plus ou moins ancien.  

   Après 70 ans de République le régime né de la défaite va se construire  autour d’un personnel composite  fait  de pacifiste venus de la gauche , comme Marcel Déat ou Paul Marion,  de gens de la droite extrême, tels Xavier Vallat ou Raphaël Alibert, des notables traditionalistes comme Joseph Barthélemy et Lucien Romier , des croisés de l’Europe nouvelle - Benoist-Mechin et Fernand de Brinon - , de jeunes diplômés  - Pierre Pucheu,  Jean Bichelonne  - et son lot d’aventuriers profitant des circonstances parmi lesquels François Mitterand. Cointet, et c’est l’un des points forts de l’ouvrage, propose une approche par catégorie qui permet de sérier méthodiquement les 26 hommes de Vichy qu’il présente dans l’ouvrage. Il nous propose six ensembles au sein desquels il place chacun d’eux : les fondateurs et piliers, les conseillers du Prince, les doctrinaires,  les épurateurs, les croisés de la nouvelle Europe, les désillusionnés.  Où l’on retrouve avec surprise Jean Borotra  mais aussi René Bousquet  devenu célèbre dans les années 1980, ou encore les célébrités du régime comme Pétain,  Darlan, Laval ou encore Joseph Darnand.  Ces focales successives permettent de se faire une idée très précise sur le parcours intellectuel et politique de ces personnages qui se placèrent résolument sur l’échiquier de la collaboration.

   Familier du travail d’archives Jean-Paul Cointet n’avance aucune assertion qui ne soit vérifiée par des documents précis offrant à ses lecteurs une galerie de portraits passionnante qui permet de mettre en lumières les trajectoires de ces hommes qui choisirent Vichy. Un ouvrage indispensable pour tous ceux qui recherchent un éclairage sans concession sur ces quelques années de notre histoire.

Hugues DE SINGLY

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter       

 

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE 

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :