Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
CHURCHILL ET LA FRANCE de Christian DESTREMAU :

 

   N’en déplaise à certains esprits chagrins Winston Churchill fut francophile tout au long de sa vie.   Les racines familiales ne sont pas pour rien dans cet état de fait, en effet on compte dans la généalogie des Churchill des ascendants français à la fois du côté de sa mère et de son père ce qui a favorisé chez lui des sentiments très favorables vis à vis de notre nation. L’historien Christian Destremau nous propose dans son ouvrage “Churchill et la France” d’explorer la nature profonde de la relation que Winston Churchill nourrissait avec notre pays.

   En juin 1940, il a accueilli le général de Gaulle avec un certain enthousiasme, mais il a beaucoup espéré que l’homme du 18 juin serait vite rejoint par d’autres personnalités d’envergure, et, c’est avec un grand dépit qu’il a vu débarquer des aventuriers courageux, en rupture de ban, mais pas un seul dirigeant qu’il avait fréquenté avant la guerre. A l’un de ses proches conseillers, il déclare en juillet que la France est pourrie de l’intérieur. Pourtant le 21 octobre 1940, il s’adresse aux français par l’intermédiaire de la BBC.   Le peintre français Paul Maze, ami de Churchill lui écrit le lendemain: “ Chaque mot que vous avez prononcé a été comme une goutte de sang dans une transfusion. Je sais que les gens en France auront pris tous les risques pour vous écouter car vous leur êtes irrésistible et ils ont besoin d’entendre vos appels si humains. Je vous aime de ne pas désespérer d’eux en ces temps difficiles.”   On le voit la relation entre Churchill et la France est presque filiale, on est très loin de la détestation ancestrale entre les deux peuples.

  Christian Destremau retrace en détail l’évolution des rapports  entre cet immense dirigeant et un pays qu’il a toujours tenu en estime malgré les aléas de l’histoire.   Où l’on découvre que Churchill oscilla souvent entre l’admiration pour le génie français et l’exaspération pour ces “frogs” aux réactions hiératiques et condamnant Dreyfus sur des preuves manipulées ce qui fit dire à Churchill : “Les français sont vraiment une nation méprisable.”

Pourtant la France sera beaucoup plus qu’un lieu de villégiature apprécié – Churchill adorait la côte d’Azur - et la nation française le lui rendit bien.  Lors de ses séjours dans notre pays, Churchill provoque une énorme curiosité.  Sa popularité auprès des français est intacte même s’il entretient très peu de contact avec eux.

   “Churchill et la France” révèle finalement l’une des facettes les moins connue de cet homme qui traversa le siècle et les pires circonstances de l’Histoire.  L’historien met remarquablement en évidence une relation complexe entre un homme et une nation qui n’était pas la sienne. On découvre des faits et des circonstances ignorés jusqu’alors et Christian Destremeau sait mettre en récit, avec un grand soin du détail, une histoire qui participa à rapprocher deux peuples que tant opposait. 

Archibald PLOOM 

CULTURE-CHRONIQUE.COM encourage ses lecteurs à se rendre en librairie  afin de soutenir le réseau des librairies françaises. Vous pouvez aussi cliquer sur le logo "Lalibrairie.com", votre commande sera alors envoyée chez le libraire de votre choix. Enfin, hormis "Amazon", la plupart des librairies en ligne que nous vous proposons sont aussi des librairies de centre-ville que nous vous encourageons à découvrir. La santé du livre dépend de la santé des librairies. 

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter       

 

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE

 

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :