Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
MON DERNIER CONTINENT de Midge RAYMOND :

Mon dernier continent” de Midge Raymond est une oeuvre romanesque  du bout du monde qui nous parle  d’une terre lointaine  où le silence  est parfois  interrompu  par un vent à rendre fou.  Deb et Keller se retrouvent chaque année à Ushuaia sur la Terre de feu, petite ville plantée à l’extrémité de l’Amérique du Sud, dernière trace de la civilisation avant le grand désert de glace de L’Antarctique.   Les deux protagonistes cultivent une passion pour l’étude des manchots empereur et les Adélie.  Cette passion nourrit leur amour mais lors de leur nouvelle mission les choses ne vont pas suivre le cours attendu. La glace va se fissurer  progressivement  et  le ciel se couvrir dangereusement. 

   Ces deux solitaires connaissent bien le terrain et les habitudes des animaux. Leur travail consiste à compter les oiseaux, les oeufs  et les poussins, à peser certains d’entre eux, pour étudier  l’impact sur la population des manchots  de facteurs tels que le changement  climatique, les ressources alimentaires, l’industrie  de la pêche, la météo locale et les marées noires.  Une activité parfois compliquée en raison des conditions climatiques extrêmes.  Midge Raymond sait rendre avec talent l’atmosphère incroyablement hostile et glacée qui règne en Antarctique. Le lecteur appréciera la poésie des descriptions polaires et se réjouira de n’être pas exposé aux rigueurs de cette terre inhospitalière.  

   L’écrivain nous propose une habile narration basée sur un découpage temporelle qui fait courir le récit sur plusieurs années révélant la fragilité de ce continent de glace et annonçant une catastrophe qui va changer la vie des deux protagonistes.  L’écriture de Midge Raymond est d’une grande densité et sait jouer sur les contrastes créant une atmosphère envoûtante ce que  rend parfaitement l’excellente traduction de Carole Hanna.  Un roman où l’on embarque comme on part en voyage vers l’inconnu.

Archibald PLOOM 

CULTURE-CHRONIQUE.COM encourage ses lecteurs à se rendre en librairie  afin de soutenir le réseau des librairies françaises. Vous pouvez aussi cliquer sur le logo "Lalibrairie.com", votre commande sera alors envoyée chez le libraire de votre choix. Enfin, hormis "Amazon", la plupart des librairies en ligne que nous vous proposons sont aussi des librairies de centre-ville que nous vous encourageons à découvrir. La santé du livre dépend de la santé des librairies. 

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter       

 

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :